AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
MAJ terminée *-* Merci encore à tous pour votre fidélité <3

Partagez | 
 

 Premier jour [Jarvan & Gabriel ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
police officer

✝ âge : 38 ans
✝ emploi : Flic fraîchement arrivé à Edgewood
✝ statut : Jeune divorcé

✝ rp : non disponible

✝ crédit & avatar : Paul Walker

MessageSujet: Premier jour [Jarvan & Gabriel ]   Jeu 21 Avr - 11:00

Premier jour. Et Gabriel s'éveille de manière fort matinale, bien avant le réveil. Il doit être six heures du matin et la lueur du jour semble arriver. La chaleur a été la cause de son éveil. Une fine couche de transpiration se trouve sur son front et pour cause, les fenêtres sont restées fermées, vieux réflexe de sa vie d'antan. Il n'y a pas la clim et Gabriel le regrette. Il avait eu, lorsqu'il avait pris cette location, le réflexe de se dire qu'il n'en aurait pas besoin. Natif de Chicago, il a toujours vécu dans l'humidité constante de la ville, dans une chaleur masquée par un climat tempéré qui est bien différent de ce qu'il a actuellement. Le climat est beaucoup plus sec et il a chaud. Dès lors qu'il a ouvert ses yeux, le flic a su qu'il ne servirait à rien d'essayer de retourner dans les bras de Morphée. Car il se souvient alors que c'est aussi son première jour de travail et toutes les questions habituelles lui viennent en tête. Est-ce que tout se passera bien? Est-ce qu'il aura une bonne équipe comme à Chicago? Le blond est rongé par les hésitations, par la triste conscience de se convaincre qu'il n'a pas fait une connerie en partant de sa ville natale. Il n'y a plus qu'à espérer, c'est le mieux. L'alliance qui trône à sa chaîne autour de son cou le lui rappelle d'ailleurs. Constamment. Il n'avait plus rien à faire dans sa ville natale. Et tout compte fait, il était devenu malheureux, accablé par le fardeau de la vie, rongé par la culpabilité d'une histoire d'amour qui a capoté. Dans le fond, Gabriel se dit que le meilleur reste à venir. Il y croit, naïf qu'il est. Mais c'est le propre de l'homme. La naïveté agrémente le doux rêve d'une amélioration de l'existence. Et l'homme qui ne rêve, cesse alors de vivre en tant qu'être doté de conscience. Alors, il s'accroche à ça. Il en a besoin: il ne lui reste que ça désormais.

N'étant pas du genre à rester dans le lit à ne rien foutre, Gabriel préfère se lever. Au vu de la chaleur étouffante qui règne dans l'appartement, l'homme se dit qu'un footing serait malvenu, qu'il vaut mieux être en bonne physique pour commencer. Avouons-le, il n'est pas motivé non plus. Aussi, il se contente de faire simple. Une douche pour commencer et l'eau achève de l'extirper de toute forme de sommeil. Et puis, ensuite un café agrémente le début de sa journée. Le frigo demeure encore vide et il n'a pas eu le temps de faire les courses autant qu'il n'a pas fini de déballer les cartons. Il y en a trop et tout cela le fatigue bien qu'il n'ait pris que le strict minimum. Dans le jargon du changement de vie, partir avec le strict minimum veut quand même dire, avoir pas mal de biens. Alors, il se contente d'avoir de la caféine dans le sang en substitut de repas consistant. Puis, il prend son temps pour finir de se préparer et finalement, il finit par sortir de chez lui, quand le soleil est haut et qu'il est une heure raisonnable pour arriver au poste de police.

Il entre dans le lieu grouillant de vie. Puis, sans hésiter, il se dirige vers l'accueil ou une standardiste le salue avec un sourire: « Bonjour, je suis Gabriel Adams... » Mais il n'a pas fini de parler qu'il est coupé par la femme: « Ah oui, en effet, nous vous attendions! Derrière, au fond du couleur an droite, il y a le bureau du shérif adjoint Traynor. Allez le voir, c'est lui qui s'occupera de vous. » Lui dit-elle tandis qu'il acquiesce d'un bref hochement de tête. Sans rien dire, il contourne alors le bureau et se dirige dans les couloirs du poste. Il se fie aux indications et finir par trouver ledit bureau au vu du nom inscrit sur la plaque accroché à la porte. Il prend une brève inspiration et toque. Juste trois coups avant d'ouvrir la porte. Face à lui se trouve un homme qui doit avoir, à peu près, son âge. « Bonjour, Gabriel Adams. » Dit-il pour se présenter. « Je suis votre nouvelle recrue et on m'a dit de venir vous voir. » Il s'autorise un bref sourire. Gabriel est du genre simple et il s'accommode facilement aux gens. Mais c'est toujours ainsi lorsque l'on arrive dans un lieu inconnu. Il est sur la réserve. Et pour cause, c'est une première pour lui. Ayant toujours vécu dans sa ville natale, il n'a jamais connu un tel dépaysement. C'est déroutant, mais dans le fond, Gabriel se dit qu'il s'agissait de la seule solution envisageable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
sheriff deputy

✝ âge : 39 ans
✝ emploi : Flic
✝ statut : Divorcé

✝ rp : disponible

✝ crédit & avatar : Nono

MessageSujet: Re: Premier jour [Jarvan & Gabriel ]   Mer 27 Avr - 0:33


La nuit avait une fois de plus été très longue. Son habituelle insomnie l'avait tenu éveillé une bonne partie de la nuit. Il a bien essayé de prendre le médicament que son médecin lui a prescrit, mais ça ne marche pas tout le temps ou une fois sur il ne sait pas combien. A force de tourner et encore tourner dans son lit, il avait fini par se mettre devant la télévision en espérant que celle-ci puisse avoir le mystérieux pouvoir de l'endormir. Après avoir regardé un film totalement nul, car au milieu de la nui, il ne faut pas s'attendre à voir des chef-d’œuvre, le sommeille ne l'avait pas gagné. L'adjoint eu donc le temps de faire la vaisselle et avait enchainé par une bonne série de pompe en espérant toujours pouvoir dormir. Au final, toujours rien, ce n'est que deux heures avant que son réveille ne sonne qu'il s'est endormi sur le sol ou il s'était assis pour lire un bouquin. Quand la sonnerie du réveil le sortit de sa courte nuit, il le maudit ! En voyant son visage dans le miroir de la salle de bain, il comprit que la journée n'allait surement pas être de tout repos. Une douche, un bon petit déjeuner histoire de tenir jusqu'au déjeuner et le voilà arrivé au poste.

Jarvan n'était pas le premier, mais pas le dernier non plus. Peut-être qu'il aura le temps de faire une petite sieste dans son bureau... s'il parvient à en faire une. Un collègue lui donna une petite pile de dossier, le sherif étant absent le jour même, c'est lui qui allait devoir signer quelques papiers important. Super ! Il adore l'administratif ! Grommelant un merci, il prit les dossiers et s'en alla s'enfermer dans son bureau pour faire tout ça. Ce n'est qu'un peu plus tard qu'on vint le déranger en frappant à sa porte. Bien obligé, il indiqua à la personne se trouvant de l'autre côté d'entrer. Ses yeux ne se levèrent pas tout de suite du dossier qu'il était en train de lire. Ce n'est qu'en entendant ce nouveau nom qu'il se décida à regarder le nouveau venu. C'est vrai que le nouveau commençait le jour même. Traynor laissa les papiers, se leva et serra la main à Adams. "Jarvan Traynor, le sherif adjoint," dit-il pour se présenter même s'il devait savoir qui il est. "Je vous en prie, asseyez-vous !" indiqua-t-il en montrant les sièges. L'adjoint se rappela les premiers jours de boulot qu'il avait vécu lui aussi que ce soit quand c'était à Boston ou bien à son arrivée ici. Ce n'est pas toujours facile d'être le dernier venu, mais s'il fait son boulot correctement, il n'y a pas de raison que ça se passe mal. "Je vous présenterez les autres plus tard, certains sont déjà en patrouille. En attendant, si vous avez des questions en particulier, sur notre fonctionnement ou autre, je suis là pour y répondre." Pour le moment, c'est le mieux qu'il puisse faire et il ne veut pas attaquer en parlant directement des Sinaola, autant lui présenter la ville sous un angle plutôt normal. De toute manière, il va rapidement se rendre compte que les choses partent en vrille à Edgewood.



♠️ Sweet Agony ♠️
The dark world midnight, Woke up by the moonlight. The dream that you dreamed that ship only that I would’ve waited. I don’t want you to know that you have got such a hold on me. Cause even though I feel this way I alack from control of me.
Codage Nono | Gif tumblr ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lastroadtohell.1fr1.net/t249-jarvan-traynor-justin-therou
avatar
police officer

✝ âge : 38 ans
✝ emploi : Flic fraîchement arrivé à Edgewood
✝ statut : Jeune divorcé

✝ rp : non disponible

✝ crédit & avatar : Paul Walker

MessageSujet: Re: Premier jour [Jarvan & Gabriel ]   Mar 3 Mai - 21:53

Ce type a l'air d'être correct. En dehors des cernes et de la mine fatiguée digne de tout flic, Gabriel trouve qu'il a une tête qu'il lui revient bien. Intègre sans doute, oui, le blond ne se fie pourtant pas aux simples apparences. Elles sont parfois trompeuses et derrière un sourire, un visage angélique, peut parfois se cacher un vil démon. Durant sa carrière, il en a souvent eu affaire... Des meurtriers pères de famille, le bon samaritain kidnappant les enfants. Il y avait parfois des monstres se cachant derrière un visage fort bien sympathique. Mais là, les choses sont différentes et Gabriel est presque convaincu de la droiture de cet homme. Il y reconnaît presque la même flamme qu'il possède lui-même dans ses yeux: Celle de la justice plus précisément. Il n'hésite donc pas à se présenter, à expliquer qu'il est la nouvelle recrue. Il aime pas ça, c'est tout drôle à vrai dire. Il avait pris l'habitude d'être dans son élément à Chicago, de connaître chaque collègue par son prénom, de rire avec, d'être héler. C'était une grande fatigue qu'il avait fini par abandonner. Et désormais, tout reste à faire. Façonner son chemin, faire ses preuves au sein d'Edgewood, tout repartir de zéro. Ce n'est pas plus mal. C'est un bon point pour se dire qu'il change de vie. Et il est assez content lorsque le flic en face de lui se présente et lui sert la main. Une poignée franche et brève tandis que Gabriel prend ensuite place en face de lui. Il lui sourit tandis que le shérif adjoint répondant au prénom de Jarvan lui indique que les présentations officielles se feront un peu plus tard.

« Pas de souci. » Se contente de répondre Gabriel. Quand aux questions qu'il voudrait poser. Bien évidemment il en a. De nature curieuse et investie, le blond n'est pas du genre à rester sur ses arrières. Quand il fait quelque chose, il le fait à fond. Il faut aussi dire qu'il a envie que son insertion dans cette ville se passe bien. Cela compte beaucoup pour lui. « Quand on arrive, il est certain qu'on a pas mal de questions à poser... » Dit-il en se redressant discrètement sur sa chaise pour être droit. Un sourire apparait sur son visage. Il ne se sent pas forcément stressé, mis en confiance par le gars en face de lui. « Déjà, je voudrais savoir un peu comment se passe le déroulement de la police d'ici. Je viens de Chicago et disons que nous étions une grande famille si je peux ainsi dire. Chaque rôle était bien défini mais ici, la ville est plus petite alors peut-être que les choses sont différentes dans votre mode de fonctionnement. » Le sourire n'a pas quitté son visage. Le ton qu'il emploie est assez tranquille. Gabriel est plutôt calme enfin, disons qu'il est un faux calme. Seule l'apparence montre ce qu'il n'est pas vraiment: il est du genre à s'emporter très vite quand la situation ne lui convient pas. Mais là, il est juste détendu. Et il réfléchit aux questions qu'il lui vient en tête. D'ailleurs, il en a une autre. « Et la ville comment est-elle? Je suis arrivé il y a peu et je n'ai pas eu le temps de me faire une idée précise. C'est plutôt calme? Ou c'est agité? J'ai toujours bossé à Chicago et je dois dire que la ville a toujours été en pleine effervescence, il n'y avait jamais de répit. C'était toujours... Constant. Qu'est ce qu'il en est ici? » Demande-t-il en se rappelant avoir constaté une population hétéroclite, beaucoup de motos et de bikers cela dit. Ça change d'un mode de vie très cosmopolite. Il a l'impression d'être dans une ville typique des États Unis. Mais c'est bien... Le changement ne peut qu'apporter du positif. Il en a besoin.


Chasing cars
We'll do it all everything on our own. We don't need anything or anyone. If I lay here, if I just lay here, would you lie with me and just forget the world  ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
sheriff deputy

✝ âge : 39 ans
✝ emploi : Flic
✝ statut : Divorcé

✝ rp : disponible

✝ crédit & avatar : Nono

MessageSujet: Re: Premier jour [Jarvan & Gabriel ]   Lun 9 Mai - 0:10


Une nouvelle recrue qui vient de la ville... enfin d'une grande ville, c'est une aubaine, non ? Ici, la plupart des policiers sont issus du coin ou des villes voisines. Aucun n'a connu la folie qu'il peut avoir lieu dans une ville comme New York, Boston, Chicago ou encore Washington. Tous sont du genre à se la couler douce, pas dans le sens où il ne branle rien, non dans le sens où il n'y pas beaucoup d'agitation. Avant l'arrivée des Sinaola, on ne pouvait pas parler de gang ou de mafia. Au pire, il y avait des petits dealers, des jeunes un peu cons voulant se faire de l'argent soit disant facilement... Autant dire qu'ils se sont quand même trompés de coin, car Edgewood n'a pas vraiment une population de drogué très importante. Après, il y a sûrement des excès de vitesse, des mecs un peu bourré les soirs après les matchs de foot... C'est ça le quotidien du coin... ou du moins, ç'a l'était... Un type qui sait ce que c'est l'action, les fusillades, c'est justement ce qu'il fallait. Adams à l'air sympathique, un mec droit dans ses pompes, sûrement du genre à suivre les ordres, du moins, il espère que ce sera le cas. N'est-ce pas bizarre de penser ça, alors que lui-même n'est pas vraiment du genre à toujours écouter ? Qu'importe, si ce type connaît son boulot, il sera utile !

Le mieux, c'est qu'il lui pose les questions qu'il a en tête, au moins, il pourra éclairer sa lanterne et lui faire un topo plus juste. L'esprit d'équipe à l'air d'être important pour lui, c'est une bonne chose. Il ne devrait pas avoir de problème pour s'entendre avec les autres et trouver sa place. Pour ce qui concerne la ville, il va sûrement être surpris. "Le fonctionnement du poste n'est pas bien différent de ce que vous avez pu connaître à Chicago, à quelques détails près... Nous sommes moins nombreux et nous n'avons pas tous les services qu'on peut trouver dans une  grande ville." A quoi bon avoir des agents des STUP quand on sait qu'il n'y a pas de trafic de drogue ! Disons que là, si trafic il y a, c'est les agents basiques qui s'en occupent et si c'est un gros truc, le FBI est mis au courant et gère ça. "Vous aurez un coéquipier avec qui vous ferez des patrouilles. Vous n'aurez jamais le même secteur, nous préférons que sa varie histoire que personne ne s'habitue à un quartier. A force, on peut ne plus voir certaine chose." C'est bien d'avoir un œil nouveau. En gros, chaque semaine ou presque, les secteurs changent, c'est aussi un moyen d'éviter la monotonie dans une ville comme celle-ci. "Pour ce qui est de la ville... les choses ont pas mal changés dernièrement. Il n'y a pas si longtemps que ça, elle était plutôt calme... Mais en ce moment..." on pouvait voir l'énerver naître chez Jarvan en pensant à ses fichus Sinaola. "On a un groupe de Mexicain qui commencent à faire sa loi en ville. Ils sont parfaitement en règle, ils font leurs affaires en douce... Pas moyen de les avoir pour le moment. Le problème c'est qu'ils s'étendent, que leur emprise sur la ville grandis. Les habitants commencent à avoir peur. Tant qu'on a rien pour les arrêter, on peut rien faire..." Vous savez quel est le problème des petites villes ? C'est que tout le monde sait qui est de la police. Alors que dans les grandes villes, c'est plus facile de passer inaperçu aux yeux des truands. "Je ne vous garantis pas qu'il y aura autant d'action qu'à Chicago, mais ça risque de commencer à bouger. Quoi qu'il en soit, je suis content d'avoir quelqu'un de la ville ! J'aurai besoin de vous pour faire tomber les Sinaola. J'imagine que vous devez avoir l'habitude des gangs et autres !" L'adjoint se leva de son siège, il avait bien l'intention d'aller se prendre un café. "Suivez-moi !" indique-t-il tout en ouvrant sa porte et se dirigeant vers le coin cuisine/détente. "Un café ?" propose-t-il à Adams. "Avant d'être à Edgewood, j'étais à Boston. Je sais à quel point le calme de la ville peut-être déstabilisant au début... et j'aimerai bien que ça continue..."



♠️ Sweet Agony ♠️
The dark world midnight, Woke up by the moonlight. The dream that you dreamed that ship only that I would’ve waited. I don’t want you to know that you have got such a hold on me. Cause even though I feel this way I alack from control of me.
Codage Nono | Gif tumblr ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lastroadtohell.1fr1.net/t249-jarvan-traynor-justin-therou
avatar
police officer

✝ âge : 38 ans
✝ emploi : Flic fraîchement arrivé à Edgewood
✝ statut : Jeune divorcé

✝ rp : non disponible

✝ crédit & avatar : Paul Walker

MessageSujet: Re: Premier jour [Jarvan & Gabriel ]   Jeu 19 Mai - 22:16

Gabriel est curieux et ses questions en témoignent. Il faut dire qu'il aime son métier et qu'il a toujours très fier de porter sur lui le badge de la police. Le métier de flic lui plaît et il ne se lasse jamais de la diversité de son travail. Rien n'est jamais pareil. Tout est différent et chaque jour apporte son lot de surprise. Depuis toutes ces années qu'il y bosse, le blond en a vu, pour ainsi dire, des vertes et des pas mûres. A Chicago, tout était si ... Vivant. C'est le bon mot. Aussi, il se demande s'il en sera de même pour Edgewood. C'est quand même petit. Aussi, reste-t-il un auditeur attentif lorsque Traynor lui parle du fonctionnement de la police. L'organisation ne semble pas différé de Chicago à la différence qu'il y a moins de sous service, moins de brigade spécialisée dans un domaine particulier. Il hoche la tête sans rien dire, laissant le shérif adjoint continué à expliquer qu'il y a des changements d'affectations récurrents au niveau des quartiers. Et sur ce point-là, le blond trouve l'idée sympa. « Ça, c'est une bonne idée! » Lui dit-il avec un sourire en coin. Qui plus est, être dans le même quartier finit par ôter la couverture du flic, tout le monde finit par connaître tout le monde enlevant la part de mystère. Ça n'empêchait pas la merde de se produire. « Pourtant, la ville ne semble pas grande alors, je pense qu'à la fin, on finit quand même par tourner en rond non? » Se permet-il de demander sans forcément attendre une réponse.

C'est qu'il y a ce gang de mexicains que Traynor évoque. Ah.. Même dans des petits bleds, il y a forcément des points noirs et ce groupe de gens semblent être un problème sérieux pour la police. Ces gens semblent être assez effrayants pour les habitants. « Pourquoi n'arrivez-vous pas à les avoir? » Demande-t-il en se disant qu'il les connait malgré ce point là. Il lui faut pas longtemps pour qu'une autre question arrive: « Il n'y a pas de preuves concrètes? » Puis par la suite, il demeure silencieux tandis que le shérif adjoint lui explique qu'il voudrait les coincer, qu'au vu de l'ampleur du problème grossissant de jour en jour, il faudra trouver une solution au plus vite. Et dire qu'il pensait avoir trouvé un coin tranquille, il s'est visiblement trompé sur la situation. Il y avait des gangs à Chicago, mais il ne connait pas la taille de celui de ces mexicains. Aussi, c'est difficile de comparer. D'autant plus, dans quoi est spécialisé ce gang? Gabriel s'interroge tandis qu'il se voit proposer un café, ce qu'il accepte avec plaisir. « Avec plaisir! » Dit-il tout en suivant son supérieur l'emmenant dans une pièce prévue pour la machine à café et divers autres ustensiles de cuisine. Elle deviendra sa meilleure amie pour les prochaines années. Le silence reste son domaine et il écoute Traynor lui expliquait qu'il souhaite retrouver le calme dans cette petite ville. Sa phrase fait sourire le blond ajoutant: « Ce sera avec plaisir que je vous aiderais. » Il prend le café fumant qu'il lui tend. « Merci. Mais que je comprenne mieux au sujet de ce gang... Est-ce que vous savez dans quoi ils interviennent? Quels sont leurs méfaits? "


Chasing cars
We'll do it all everything on our own. We don't need anything or anyone. If I lay here, if I just lay here, would you lie with me and just forget the world  ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
sheriff deputy

✝ âge : 39 ans
✝ emploi : Flic
✝ statut : Divorcé

✝ rp : disponible

✝ crédit & avatar : Nono

MessageSujet: Re: Premier jour [Jarvan & Gabriel ]   Jeu 26 Mai - 23:28


Les explications générales sont assez simples à donner, ça ne change pas beaucoup des autres postes de police, du moins pas totalement. Ce qui change c'est l'effectif beaucoup plus réduit, proportionnel toutefois à la taille de cette petite ville. Du renfort peut toujours être appelé si besoin, que ce soit le FBI ou des agents d'un autre poste. L'intervention du FBI est bien plus rare, uniquement quand il s'agit de certains crimes qui relève de leur compétence. D'ici peu, il faudra sûrement qu'ils interviennent et épaule la police d'Egdewood en ce qui concerne les Mexicains. Jarvan espère tout de même qu'ils n'auront pas besoin d'en arriver là. Le nouveau s'inquiète que la taille de la ville puisse les faire "tourner en rond". Oh ça a beau être plus petit que Chicago ou Boston, il y a quand même une grande zone à surveiller. Disons qu'il y a moins de population au même endroit, c'est beaucoup plus étendu et parfois, il faut sortir de la ville pour rendre visite au fermier, ce qui fut le cas il n'y a pas très longtemps pour l'adjoint à cause d'un cas de vache tagué... oui, très palpitant ! "On pourrait croire, mais ça va. Ce n'est pas non plus la plus petite ville du pays. Il y a de quoi faire, rassurez vous !"

Bien entendu, il se devait de parler des Sinaola, c'est important de le prévenir afin qu'il sache ce qu'il se trame. Comme tout bon flic, il veut savoir pourquoi ils n'arrivent pas à les avoir. Ah, s'il savait ! Mais il ne tarda pas à trouver la cause : "le manque de preuve". Traynor hocha la tête positivement, c'est bien ça qui fait qu'il est pied et poing lié, sans preuve, il ne peut rien faire. "On sait qu'ils ne sont pas réglo, hélas, ils savent cacher les preuves. On a rien et avec rien, on ne peut pas les arrêter. On n'a pas le choix... on doit attendre, les épier et leur sauter dessus le jour où ils feront une erreur !" Ce plan ne plait pas plus que ça à l'adjoint du Sherif, mais c'est le mieux qu'il puisse faire pour le moment. A présent, il avait son café dans entre les mains, ce n'est certes pas sa boisson favorite mais avec le manque de sommeil dû à ses insomnies c'est un bon moyen pour tenir tout au long de la journée. Adams semblait vouloir en savoir plus à propos des Mexicain. Autant dire que c'est un bon point pour lui, au moins, c'est une personne qui n'a pas envie de jouer au flic qui ne sert à rien. "Disons qu'on est sûr de rien à cause du manque de preuve. On est juste quasiment sûr qu'ils ont un pied dans la prostitution. On les soupçonnes de faire dans le trafic de drogue, mais on à jamais rien trouvé. Je ne sais pas où ils cachent leur marchandise, mais le jour ou on trouvera, ça sera sûrement assez énorme pour tous les coffrets et les mettre à l'ombre pour longtemps !" Dans sa voix, on pouvait sentir son envie de les arrêter. C'était des plus frustrant de devoir être un spectateur et de les voir sourire avec cet air moqueur à chaque fois qu'un flic passe pas loin d'eux. "Vu que vous êtes nouveau, j'aimerais vous envoyer près du club des Sinaola. En civil bien sûr, juste histoire que vous y fassiez un tour, vous pourriez peut-être voir quelque chose qui nous échappe. Ils ne vous connaissent pas, ils vous prendront pour un client. Enfin... ceci ne pourra pas vraiment se faire de manière officiel, je doute que le sherif approuve mon idée. Vous êtes libre de refuser, bien entendu. Ça pourrait être dangereux. S'il a une chance de trouver des indices, une petite preuve, autant en profiter ? Mais il ne veut pas non plus mettre la vie de Gabriel en danger.



♠️ Sweet Agony ♠️
The dark world midnight, Woke up by the moonlight. The dream that you dreamed that ship only that I would’ve waited. I don’t want you to know that you have got such a hold on me. Cause even though I feel this way I alack from control of me.
Codage Nono | Gif tumblr ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lastroadtohell.1fr1.net/t249-jarvan-traynor-justin-therou
avatar
police officer

✝ âge : 38 ans
✝ emploi : Flic fraîchement arrivé à Edgewood
✝ statut : Jeune divorcé

✝ rp : non disponible

✝ crédit & avatar : Paul Walker

MessageSujet: Re: Premier jour [Jarvan & Gabriel ]   Jeu 9 Juin - 21:29

Il boit une gorgée de son café. Elle se révèle, sans surprise, bien brûlante. Mais ce n’est pas grave, ça lui convient parfaitement. Le gout est corsé et change de celui qu’il avait à Chicago. La-bas, il trouvait qu’il avait un gout fade. Il avait préféré alors investir avec son collègue dans une machine un peu plus costaude. Et puis, il y avait toujours l’éternel café au coin de la rue qui l’accueillait. Il y avait ces visages familiers, ces mêmes clients, une carte inchangée…Et avec ça… La nostalgie. Gabriel prend conscience du changement radical de sa vie, de comment chaque détail finit par avoir son importance. Le café… Le sourire d’une personne… C’est comme dans un divorce. Ce n’est pas tellement avec quelqu’un que l’on divorce, mais aussi avec des habitudes, avec le simple fait existentiel de se retrouver à fonctionner en solo quand il devait penser, auparavant, double. Il espère que son changement de vie se passera pour le mieux. Pour l’instant, il y a du positif. Le fait étant que son supérieur sait l’accueillir comme il se soit. Il n’a pas plus l’impression d’être le newbie de service recalé dans un coin.

Bien au contraire, Jarvan semble tenir à sa nouvelle venue et lui parle déjà de ce gang qui sévit. Apparemment, il fout bien la merde et Gabriel est sincère quand il se dit être prêt à aider. Ce n’est pas dans une volonté de fayoter. Mais plutôt parce qu’il a ça dans le sang. Il déteste tout ce qui trouble l’harmonie de la vie. Il aime quand les choses marchent droit, quand il est possible de vivre sa vie paisiblement. Il a ça dans le sang, il faut dire. Il a toujours fonctionné ainsi. Et ce n’est pas prêt de changer. Aussi, il est attentif à chaque détail que le shérif adjoint lui donner. Ce gang sévit dans la drogue et la prostitution. Et le problème sont les preuves. La police en manque cruellement pour pouvoir les choper. Le gang semble avoir un brin d’intelligence. Voilà ce à quo il pense pendant que Jarvan parle. Lui sirote son café se demandant quelle serait la solution possible. Pour lui, la seule solution serait la filiature ou une taupe au sein même du gang. C’est le meilleur moyen quand il y a une carapace autour d’une proie. Parfois, l’implosion à l’intérieur d’un problème peut être la meilleure des solutions.

Et visiblement, la même idée traverse l’esprit de son supérieur hiérarchique. Il évoque le fait qu’il soit nouveau et l’idée de l’envoyer au sein du club et de se faire passer pour un nouveau venu. L’idée lui est bonne et un sourire s’étire sur les lèvres du blond. Non pas le sourire de la politesse mais celui empli de sous entendus. « Je suis prêt. Il faudrait juste que je sache un peu plus sur ce gang. Même si nous n’avons pas de preuves, est-ce qu’il y a des visages, des noms ? Il doit certainement y avoir des suspects potentiels ? Vous avez peut-être un dossier avec vous ? » Il est curieux d’en savoir plus. C’est presque de l’excitation qui fait trembler le timbre de sa voix. Il faut le dire… Gabriel est motivé. Il a envie de faire ses preuves. Il a envie de repartir de zéro et s’appuyer sur ses échecs passés pour mieux rebondir. « Mais c’est une bonne idée. Parfois, c’est à l’intérieur du mal que l’on trouve l’antidote. » Ajoute-t-il avec un petit sourire en coin, buvant une nouvelle gorgée de café.



Chasing cars
We'll do it all everything on our own. We don't need anything or anyone. If I lay here, if I just lay here, would you lie with me and just forget the world  ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
sheriff deputy

✝ âge : 39 ans
✝ emploi : Flic
✝ statut : Divorcé

✝ rp : disponible

✝ crédit & avatar : Nono

MessageSujet: Re: Premier jour [Jarvan & Gabriel ]   Ven 17 Juin - 0:28


C'est tout simplement logique d'expliquer à sa recrue ce qu'il doit savoir. Que ce s oit sur les habitudes du poste de police et leur manière de travailler ou sur le nouvel ennemi qui sévit en ville : les Sinaola. Il va sans dire que le plus important et sûrement les Sinaola qui commence à gangrener la bonne humeur de cet endroit. Si les gens qui d'habitudes pouvaient sortir en étant totalement serein ne le peuvent plus, que va t'il se passer ? Jusque là, il n'y avait pas de trafique de drogue, juste des merdeux qui trouvaient de temps en temps des trucs à revendre, mais rien de bien grave. C'était juste des cas par-ci par-là sans grande importance. Là c'est différent, ça devient carrément un réseau et il est hors de question que Edgewood deviennent une plate-forme tournante de réseau de drogue Mexicain. Sans oublier la prostitution pratiquement absente de la ville jusque là. Comment expliquer que tout a changé en si peu de temps ? Tout ça grâce à un groupe d'étranger voulant faire sa loi. Vous savez, Jarvan n'a rien contre les gens qui ne sont pas du pays, du moment qu'ils vivent comme tout le monde, sans faire de vague. Là... c'est tout le contraire, ces salauds ont décidé de s'accaparer la ville, il en est hors de question. Ce n'est pas parce que c'est un petit bled paumé qu'il doit être "prenable". Même sans les moyens policiers d'une grande ville, il va devoir faire respecter l'ordre et la justice.

Pour mettre un coup de pied dans la fourmilière qu'est le gang des Sinaola, il a bien une idée. Une idée qui ne peut marcher et reposer que sur Gabriel. C'est risqué et le chef ne voudra sûrement pas entendre parler de cette histoire, c'est pour ça qu'il en parle en douce pendant que le boss n'est pas là. Bien sûr que c'est mal et qu'importe si ça lui retombe dessus, il en acceptera les conséquences. Le nouveau n'a pas l'air effrayé, au contraire, il a l'air d'être emballé à cette idée d'infiltration parmi les Sinaola. Le mieux qu'il puisse faire, c'est se rendre dans leur club et observer. Ces types là ne font pas entrer des inconnus dans leur rang, encore moins un blanc typiquement américain. "Que l'on soient d'accord. Cette histoire ne doit pas s'ébruiter, le sheriff n'acceptera jamais une mission telle que celle-ci. Je sais que je vous fais prendre un risque, mais tant que vous n'êtes pas connu en ville, ça doit nous laisser un peu plus d'une petite semaine pour avoir l'espoir de trouver des informations." Jarvan préfère prévenir, ça n'a rien d'officiel et Gabriel doit en être conscient. S'il le pourrait Traynor le ferait lui-même, hélas, il est connu comme le loup blanc en ville, plus encore des Sinaola de qui il est devenu l'ennemi juré. "Pour le moment, on ne sait pas combien ils sont. On ne voit que la partie visible de l'iceberg. Leur chef est Esteban Martinez... disons que je le connais plutôt bien, on a eu plusieurs occasions de se mettre sur la gueule..." A chaque fois que les deux hommes se croisent, ça fait des étincelles et ça finit le plus souvent sous les coups de l'un et de l'autre. Aucun ne peut saquer l'autre, c'est une haine presque viscéral. "Martinez sort très rarement seul, il a toujours ses amis avec lui. Autant dire que ce sont de bons gardes du corps. Dans la mesure du possible, ils ne font rien pour nuire aux différents règlements. Leur truc, c'est de se tenir à carreaux pour pouvoir faire leur business dans l'ombre sans éveiller les soupçons." Les informations que la police à réussi à avoir jusqu'ici sont assez maigres et il craint ne pas avoir grand-chose à dire d'autre. L'adjoint fit signe au nouveau de le suivre pour retourner dans son bureau. Là, il fouilla dans un placard et sortit le dossier qu'il sur les Sinaola. La photo de Martinez et de quelques autres gars étaient dedans. "Tout ce que je vous ai dis est là dedans, avec les photos des gars. J'ai pas grand-chose de plus, hélas !" Il retourna s'asseoir dans son siège, bien déçu de ne pas avoir plus d'information à livrer. "En ce moment, je cherche des personnes qui pourraient nous donner des informations... Des filles qu'il prostitue... Mais elles ne sont pas faciles à trouver et si c'est le cas, elles nient et refusent de parler. Je ne perds pas espoir, on finira par les avoir !" finit-il par dire. "J'imagine que vous ne vous attendiez pas à ça en venant à Edgewood ?"



♠️ Sweet Agony ♠️
The dark world midnight, Woke up by the moonlight. The dream that you dreamed that ship only that I would’ve waited. I don’t want you to know that you have got such a hold on me. Cause even though I feel this way I alack from control of me.
Codage Nono | Gif tumblr ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lastroadtohell.1fr1.net/t249-jarvan-traynor-justin-therou
avatar
police officer

✝ âge : 38 ans
✝ emploi : Flic fraîchement arrivé à Edgewood
✝ statut : Jeune divorcé

✝ rp : non disponible

✝ crédit & avatar : Paul Walker

MessageSujet: Re: Premier jour [Jarvan & Gabriel ]   Mer 27 Juil - 13:57

Pour un premier jour, tout est surprenant. Le flic tombe de haut : il ne s’attendait pas à ça. Non, lorsqu’il avait choisi sa mutation sur Edgewood, il s’était attendu à tomber dans un petit patelin tranquille. Il pensait qu’il n’y aurait rien d’alarmant. Il s’était imaginé qu’il serait tranquille plus ou moins, qu’il pourrait alors repartir de l’avant et reconstruire sa vie. Mais cependant, il ne s’était pas attendu à cela. Il reste cependant stoique. Ce n’est pas le moment de perdre pied ou d’avoir peur. Car de peur… Il n’y en a pas. Le blond a fini par s’habituer à sa condition de flic. Le danger est partout. Il rôde. C’est juste qu’il ne s’attendait pas à le trouver ici. Pourtant, il demeure motivé. Son intégrité et sa droiture y sont pour beaucoup. Et puis, il y a quand même un lien se créant entre son supérieur et lui. Un lien de confiance. Un lien de respect mutuel. Gabriel n’est pas homme à se faire bien voir, ce n’est pas son genre. Il se contente de faire son travail. C’est tout. Aussi, la conversation ne tourne plus qu’autour du problème de la ville : ce gang sévissant. Le blond est motivé. Il est prêt à tout pour aider. Régner l’ordre est quelque chose qu’il a trop pris à cœur lorsqu’il vivait à Boston. Ici, sa nature reprend le dessus mais cette fois-ci, c’est différent, il n’y a plus de mariage à sauver. Mais juste une vie à reconstruire. Alors il acquiesce d’un signe de tête. « Je n’en dirais pas un mot. Je suis d’accord qu’il vaut mieux que rien ne s’ébruite. Nous pourrons alors gagner bien plus qu’une simple semaine. Et je ferais mon maximum. » Un sourire apparaît sur son visage et il boit de nouveau une gorgée de son café.

La conversation revient sur l’identité du groupe. Et malheureusement, il y a peu d’infos à en tirer. Seul le chef est connu. Un certain Esteban Martinez. Le fait que Jarvan se soit fritté avec lui, arrache un nouveau sourire au blond. L’adjoint du shérif semble ne pas avoir froid aux yeux. Et tant mieux. Gabriel trouve que la police devrait être remplie de ce type de flic. Courageux et téméraire. « Et bien dans ce cas, nous tâcherons de les trouver en totalité. » Et il est vraiment confiant. Il n’a pourtant pas idée de l’ampleur du problème. Il ne sait même pas s’il y arrivera. Mais il est motivé. Et il suit, docilement, l’adjoint revenant à son bureau. Gabriel referme la porte sur eux et observe l’adjoint sortir un dossier d’un placard. Il l’ouvre et sort quelques photos que le blond observe. Il fixe, silencieusement, le visage du chef des Sinoala. Une bonne tête de con. Immédiatement, Gabriel le déteste. Il le déteste d’autant plus qu’il semble être le cœur du problème. Sans lui, il aurait pu arriver sur Edgewood et il n’aurait pas eu à se trouver face à ce merdier sans nom. Il prend la photo entre ses mains et observent le visage. « Et bien nous n’avons plus qu’à faire le maximum pour coffrer cet abruti. » Et relevant le visage, il pose la photo et observe les autres photos. Jarvan continue de parler et lui expose son plan d’attaque. Son idée est de viser le réseau de prostitution et de soutirer des informations parmi les filles employées par Martinez. Il est vrai qu’elles doivent avoir suffisamment peur pour oser parler. « Je pense qu’un sourire et un peu de persuasion finirait par avoir raison de notre patience. » Et pourtant, il dit sans savoir réellement comment se passera cette première approche. Il est naif. Il est trop optimiste mais au moins, il a la volonté. L’allusion à la ville le fait rire doucement. « Ah non, pas du tout ! J’pensais que je tomberais sur une petite ville sans histoire avec des problèmes bénins. Je ne pensais pas tomber sur un gang qui foutait la merde. Enfin, je pense que la tranquilité finira par revenir… » Finit-il par dire, avant de se souvenir d’un détail « Et en dehors de vous et moi, qui est au courant de cette enquête officieuse ? »

Spoiler:
 


Chasing cars
We'll do it all everything on our own. We don't need anything or anyone. If I lay here, if I just lay here, would you lie with me and just forget the world  ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
sheriff deputy

✝ âge : 39 ans
✝ emploi : Flic
✝ statut : Divorcé

✝ rp : disponible

✝ crédit & avatar : Nono

MessageSujet: Re: Premier jour [Jarvan & Gabriel ]   Mar 9 Aoû - 1:10


Le nouveau avait l'air de comprendre que l'affaire était de la plus haute importance et à ne surtout pas prendre à la légère. Ces types ne sont pas des enfants de cœur et il ne faut surtout pas les prendre à la légère. Depuis le début qu'ils sont là, ils ont toujours réussi à faire profil bas, jamais la police n'a réussi à mettre la main sur des preuves pour les arrêter. Ceci doit changer, mais quand l'ennemi est malin, il faut bien jouer encore plus malin que lui. C'est bien pour ça que l'arrivé de Gabriel peut présenter une opportunité à ne pas manquer. Il n'est pas encore connu, s'il va dans le club des Sinaola tel que le ferait un touriste, il pourra peut-être en apprendre plus. A moins qu'il n'arrive à convaincre une prostitué de lui parler. Bref, tout ce qu'il faut c'est réussir là où ils ont toujours échoué pour le moment. "J'espère pouvoir compter sur vous dans ce cas ! Je suis bien trop connu pour obtenir quoi que ce soit comme information et on me repère facilement dès que j'arrive. Ça fait plaisir d'avoir une nouvelle tête qui pourra peut-être les avoir !" Ce qu'il faut c'est un indice, un seul ! Juste quelque chose montrant qu'ils ne sont pas tout blancs.

Par la même occasion, il expliqua qui était le chef des Sinaola et le fait qu'il le détestait cordialement. A présent, Gabriel a les informations générales pour comprendre le paysage global de la ville au niveau de la criminalité. En fait, il n'y a que ce gang qui fout la merde. S'ils ne seraient pas là, la ville serait bien plus paisible. C'est leur boulot de faire en sorte que la tranquillité revienne. Hélas, ces sales types ont surement menacés les filles qu'il force à travailler pour eux. Alors, les sourires ne seront surement pas les plus efficaces pour les faire parler. "Je doute que ça suffise à les faire parler. Ces mecs font peur. Sinon, ça fait un moment qu'ils seraient derrière les barreaux !" Comme Jarvan l'avait si bien deviné, le nouveau ne s'attendait pas à tomber dans une ville aussi troublé. Ce sont les aléa de la vie, il faut faire avec. Mais tôt ou tard, ils parviendront à retrouver le contrôle total !"Pour le moment, vous êtes le seul au courant de la petite mission dont je vous charge. Je n'en ai pas parlé au sherif. Sincèrement, je pense ne pas le faire. Ca prendrait trop de temps, il voudrait trop de condition de sécurité... on ne peut pas perdre de temps. D'ici quelques jours vous serez connu et ça ne pourra plus marcher. Il faut agir maintenant. Et mieux vaut que le moins de personnes possible le sache. Je ne sais pas encore, mais on pourrait avoir des taupes au sein de la police !" Ca ne plait pas à Traynor d'accuser des collègues, mais on est jamais sûr de rien. Il serait possible qu'un flic ou deux ce laisse tenter par une somme d'argent bien rondelette.



♠️ Sweet Agony ♠️
The dark world midnight, Woke up by the moonlight. The dream that you dreamed that ship only that I would’ve waited. I don’t want you to know that you have got such a hold on me. Cause even though I feel this way I alack from control of me.
Codage Nono | Gif tumblr ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lastroadtohell.1fr1.net/t249-jarvan-traynor-justin-therou
avatar
police officer

✝ âge : 38 ans
✝ emploi : Flic fraîchement arrivé à Edgewood
✝ statut : Jeune divorcé

✝ rp : non disponible

✝ crédit & avatar : Paul Walker

MessageSujet: Re: Premier jour [Jarvan & Gabriel ]   Sam 20 Aoû - 9:11

Cette ville est un bordel sans nom. Voilà ce à quoi pense Gabriel. Un véritable foutoir, un merdier sans nom. Comme une petite ville peut-elle renfermer autant de trafics, de criminalité ? A croire que plus c’est petit et plus c’est la merde. Gabi se rappelle alors les différentes villes où il aurait pu avoir sa place. Il y avait des mégalopoles assez importantes. Il y avait des noms tels que Los Angeles ou Seattle. Mais non, il a choisi le petit en espérant trouver une tranquillité savamment méritée. Et tout compte fait, il a tout faux. Il s’est trompé sur toute la ligne et cette ville semble plus que jamais terrible. Il n’en demeure pas moins motivé comprenant très bien où Jarvan veut en venir. Se servir de lui en tant qu’appât. Il trouve l’idée terrible, et puis il apprécie de se trouver face à un mec n’ayant pas froid aux yeux. Jarvan semble ne pas avoir peur. Et ça, c’est quelque chose qu’il apprécie grandement. C’est si rare désormais. Beaucoup manque de courage, beaucoup pense que la police les rendra invincible. Mais être flic c’est aussi un mode de vie, c’est prendre conscience que son visage est désormais fiché, connu de tous, qu’il faut survivre en restant tout le temps aux aguets. « On fera tout pour les avoir ! » Ajoute-t-il, la mine sincère.

Il finit par éplucher le maigre dossier concernant les Sinoaola écoutant attentivement son supérieur lui donnant le peur d’informations qu’il a des Sinoaola. Il est convaincu que les informations peuvent être obtenues par les prostituées. Rien n’est gagné mais il suffit d’essayer après tout. Pourtant, il sent que cette manche se révèlera compliquée et sa seule arme sera ce visage inconnu de la ville. Personne ne le connaît encore et cela est suffisant pour lui assurer une protection. Mais la tâche sera tout autant compliquée. Il ne connaît absolument pas les mœurs et les habitudes de ces habitants. Il faudra donc qu’il soit prévoyant pour ne pas se faire choper. Mais il y croit et comme dit précédemment, Gabi est motivé. Et curieux. Car il s’empresse de demander au shérif adjoint si d’autres personnes sont au courant. Mais non. Personne. Il s’agit d’une enquête interne non validée par la direction pour de simples questions de sécurité. « L’administration policière est, visiblement, la même de partout, on dirait. » Dit-il en secouant la tête, blasé. Le nombre de fois où ces derniers, fichés derrière leurs écrans et bureaux ont tout fait capoté. L’enjeu est important. Gabi doit utiliser le fait qu’il est nouveau. Aussi, il acquiesce donc : « Agissons maintenant ! Le plus tôt sera le mieux ! » Ajoute-t-il. Il ne peut s’empêcher de frissonner à l’idée que des taupes puissent se trouver au sein même de la police. Forcément, dans cet ordre public, il y a forcément des troubles fêtes. « Encore quelques difficultés… » Ajoute-t-il avec un évasif sur le visage. « ça me plait. » Et un sourire se greffe sur son visage. « Je vais juste prendre le temps de bien éplucher ce que vous avez réuni comme informations dans ce dossier… » Le dit-dossier que Gabi lève pour lui montrer. « Et d’ici-là, on pourra attaquer cette mission. »
Sauf qu’il ne sait pas, mais rien ne se passera alors comme prévu…


Chasing cars
We'll do it all everything on our own. We don't need anything or anyone. If I lay here, if I just lay here, would you lie with me and just forget the world  ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
sheriff deputy

✝ âge : 39 ans
✝ emploi : Flic
✝ statut : Divorcé

✝ rp : disponible

✝ crédit & avatar : Nono

MessageSujet: Re: Premier jour [Jarvan & Gabriel ]   Dim 28 Aoû - 21:00


Le sherif adjoint avait tout expliqué au nouveau, il ne pouvait hélas pas faire mieux. Les informations sur les Sinaola sont maigres, ils cachent tellement bien leur jeu aux yeux des autres qu'il est impossible de les arrêter. Mais Gabriel pourrait être un précieux atout, c'est pour ça qu'il veut jouer son joker avec lui. Le plus important dans tout ça, c'est que personne ne le connaît, il peut très bien se faire passer pour un touriste ou un nouvel habitant de la ville. En plus de ça, pratiquement personne ne l'a vu aujourd'hui au poste, raison de plus pour conserver ce précieux atout. La mission d'infiltration peut donc avoir lieu sans que personne ne le sache. Bien sur, c'est dangereux, il pourrait très bien mettre la vie de cet homme en danger et il le sait. Mais parfois, le jeu en vaut la chandelle. Tout ceci lui rappelle ce qu'il s'était passé avant, quand il a "fait tuer" son coéquipier a cause d'une mauvaise décision. Et si c'était une mauvaise décision ? Comment être sûr qu'il ne va pas tuer Adams ? En fait, il n'en a aucune certitude, il est juste aveuglé par son envie de gagner. L'envie de faire retrouver le calme et la sérénité dans cette jolie petite ville.

Malgré tout, il prévient l'agent en face de lui que ça n'a rien d'officiel. Personne n'est au courant. Autant dire que Jarvan risque sa place et certainement sa tête sur cette mission. Mais comme dit plutôt, il n'a pas vraiment le choix, il vaut savoir jouer ses cartes au bon moment pour gagner. "Vous pouvez refuser si vous voulez. Je n'ai aucune idée de la dangerosité de cette mission. Mais il pourrait vous arriver du mal, vous devez en être conscient. Sachez aussi que si ça se passe mal... et je pense que même si ça se passe bien, on risque d'avoir des problèmes avec nos supérieurs. Je suis prêt à prendre le risque si ça permet de les faire tomber !" Dans le pire des cas, si on le vire, il trouvera bien un autre boulot ! Après tout avec le passé qu'il a il pourrait tout aussi bien entrer dans la sécurité, devenir garde du corps, se lancer en tant que détective privé ou choisir une tout autre voie ! Gabriel avait l'air partant, il allait éplucher un peu plus le dossier, c'est un bon gars ! "Si c'est bon pour vous, je préfère que vous ne vous attardiez pas au poste. Moins on vous verra ici, moins votre couverture pourra être grillé. Je vais m'arranger pour vous donner une semaine, j'expliquerais au sherif que vous avez eu un problème lors de votre emménagement ou quelque chose dans le style qui explique que vous n'ayez pas encore prit vos fonctions officiellement." Voilà qu'il prend des décisions seuls, sans l'aval du chef... Tant pis, c'est un bon à rien ! "Je veux un rapport tous les jours ! Vous n'aurez qu'à m'appeler, qu'importe l'heure du ou de la nuit. Et si on doit se voir pour en parler, je connais pas mal d'endroit discret hors de la ville." Les conditions sont énoncées, Gabriel n'a plus qu'à agir maintenant !



♠️ Sweet Agony ♠️
The dark world midnight, Woke up by the moonlight. The dream that you dreamed that ship only that I would’ve waited. I don’t want you to know that you have got such a hold on me. Cause even though I feel this way I alack from control of me.
Codage Nono | Gif tumblr ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lastroadtohell.1fr1.net/t249-jarvan-traynor-justin-therou
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Premier jour [Jarvan & Gabriel ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Premier jour [Jarvan & Gabriel ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TERMINÉ] Premier jour, première drague ! [Paige]
» 01 . Premier jour de travail
» A l'aube du Premier Jour [Aniel]
» Premier jour [ Fini ]
» Le premier jour du reste de notre vie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
lastroadtohell. :: EDGEWOOD :: south district :: police station-
Sauter vers: