AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
MAJ terminée *-* Merci encore à tous pour votre fidélité <3

Partagez | 
 

 INTRIGUE - edgewood general hospital

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
mayor

✝ âge : 67
✝ emploi : maire
✝ statut : veuf

✝ crédit & avatar : clint eastwood by swan

MessageSujet: INTRIGUE - edgewood general hospital   Sam 11 Juin - 12:35


EDGEWOOD GENERAL HOSPITAL
Kali, Tyler & Jarvan


Comme chaque jour, c'est la folie à l'Hôpital. Les urgences sont blindées et les blessés sont nombreux. Les patients hospitalisés ont envahis toutes les chambres possibles et disponibles. Les médecins, les infirmières et tout le personnel médical courent dans tous les sens sans répit pour venir en aide à ceux qui en ont besoin. Kali vient juste de débuter la journée, et elle sait déjà qu'elle va devoir rester tard aujourd'hui. Jarvan attend patiemment - en uniforme - que le Sinaola qui a été amené aux urgences quelques heures plus tôt - se réveille afin qu'il l'interroge. Quant à Tyler, quelques petites visites de contrôle obligatoires l'ont amenées ici - la soirée au Stade quelques semaines plus tôt ayant laissé des traces. Tous trois au même endroit, au mauvais moment.

Nous ne limitons pas le nombre de lignes.
Nous proposons un ordre de passage, chacun saura quand intervenir, mais au fil du rp l'ordre peut ne plus avoir d'importance :

Citation :
- kali
- tyler
- jarvan

A vos plumes  







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lastroadtohell.1fr1.net/t161-edwin-richardson-clint-eastw
avatar

✝ âge : 28 ans
✝ emploi : Médecin urgentiste
✝ statut : Célibataire

✝ rp : disponible

✝ crédit & avatar : Emmy Rossum - Alya - Signature par Nothern Lights

MessageSujet: Re: INTRIGUE - edgewood general hospital   Lun 13 Juin - 10:03

Depuis qu'elle a pris son service, Kali n'a pas eu une seconde pour souffler. Loin d'elle l'idée de s'en plaindre, elle adore être occupée et encore plus être utile. Il n'empêche que le besoin de caféine commence déjà à se faire sentir. Pas le temps d'y penser pour le moment, le tableau blanc ne désemplit pas de noms ni de cas. La valse des blouses blanches et vertes se joue dans tout le service des urgences. A se demander parfois si les gens ne se passent pas le mot pour se blesser, se taper dessus ou se rentrer dedans en même temps. D'un autre côté, ce service est celui qui tourne le plus dans l’hôpital comme dans tous ses semblables. C'est déjà la cohue et si la jeune femme l'ignore encore cela ne va faire qu'empirer avec la tornade qui leur file droit dessus. Pour l'heure elle attrape insouciante le dossier suivant et se dirige vers la salle de consultation où se trouve son nouveau patient. En entrant dans la pièce, l'urgentiste remarque un type planté à côté d'un lit auquel est menotté un autre homme. Elle salue celui qu'elle devine être un policier d'un sourire, son vraisemblable prisonnier n'est pas encore conscient mais commence à montrer des signes d'éveil. «Je m'occupe de vous juste après.» indique-t-elle à l'officier. Elle se dirige ensuite vers le dénommé Tyler Bones selon le dossier qu'elle tient. « Bonjour, monsieur Bones ? Je suis le docteur Lloyd. Vous revenez nous voir pour un examen c'est ça ? » La brune lui sourit puis baisse les yeux vers le compte-rendu de son admission passée dont elle prend connaissance. On dirait que l'inconnu était au stade lui aussi le fameux soir où la violence a éclatée. Il a eu moins de chance qu'elle. A bien y regarder, Kali pense l'avoir déjà croisé quand elle traînait avec Owen. Il fait sûrement partie des crowbars ou de leur entourage. Il serait malvenu de l'évoquer ici, elle n'est pas là pour cela. « Est-ce que vous ressentez encore des douleurs ? Pas de symptômes particuliers à signaler ? » Après sa réponse, la femme médecin commence l'examen en prenant le pouls de son patient. Elle inspecte ensuite les blessures pour voir comment se passe la cicatrisation.

Percevant une soudaine agitation dans les couloirs, la demoiselle tourne la tête dans cette direction. Elle essaie d'identifier ce qui cause cet étrange soulèvement sans toutefois trop s'inquiéter. Le service vit au rythme des arrivées d'ambulances. Il n'est pas impossible qu'un gros accident soit survenu. On viendra la chercher au besoin. Pourtant il y a quelque chose d'inexplicable dans l'air qui la met mal à l'aise. Pas le temps de mettre le doigt dessus où même de se préparer à ce qui survient. Une bourrasque brutale fait exploser la vitre entre les deux lits dans un bruit sourd. Les cris s'élèvent dans les couloirs, c'est la panique. Kali a à peine le temps de se protéger le visage avec ses mains. Un morceau de verre lui entaille la peau, lui faisant ressentir une légère douleur. Le vent s'insinue par l'ouverture balayant tous les objets légers sur son passage, à commencer par les feuilles du dossier médical de Tyler.


The sun's gone to hell
And the moon's riding high. Let me bid you farewell, every man has to die. But it's written in the starlight and every line on your palm: we're fools to make war On our brothers in arms
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lastroadtohell.1fr1.net/t367-kali-lloyd-emmy-rossym-civil
Invité
Invité


MessageSujet: Re: INTRIGUE - edgewood general hospital   Mar 14 Juin - 9:49

Tyler essayait de garder une contenance. Tentant de taire ses vieux démons qui le rongeaient. Ça faisait depuis une semaine qu’il n’avait pas touché à une goutte d’alcool et fumé une seule clope. Non pas qu’il était dans l’optique de faire un sevrage complet mais parfois il avait besoin de ça, pour se montrer à lui-même qu’il n’était pas dépendant, du moins pas totalement. Qu’il avait encore une part d’homme en lui, qu’il n’était pas une bête, un âne suspendu à sa carotte. Et puis il y avait une autre raison qui n’était pas des moindres. Le stade et le carnage qui s’en était ensuivi l’avait conduit à devoir passer une visite médicale obligatoire et il avait encore la décence de ne pas se montrer complètement déchiré à l’hôpital. De ne pas montrer que parfois… souvent… il n’était plus qu’une loque humaine face à une puissance supérieure à lui. L’événement avait laissé des stigmates. Des plaies ouvertes au plus profond de lui, les bleus partaient mais pas le reste. Depuis l’événement il se sentait mal comme s’il avait pris enfin conscience que la vie ne pouvait parfois que tenir à un fil. Il n’avait jamais eu peur de la mort mais depuis qu’il avait vu son ami Jordy poignardé sans concession, frôlant le trépas, il se rendait compte à quel point elle était fragile. Telle une chétive flamme dans l’âtre d’une cheminée, confrontée à une bourrasque infernale.  

Cela faisait dix minutes à peu près qu’il était arrivé à l’hôpital. On l’avait fait rapidement entrer dans la salle de consultation chose qui était étonnante pour un endroit qui était rempli en permanence. Il n’avait pas eu à y aller de nombreuses fois mais il en avait toujours gardé en mauvais ressenti, en même temps comment pouvait t-on aimer ce genre d’endroit. Ces immenses dédales blancs, aseptisés, où la mort et les maladies se côtoyaient à part égales.  Quand il était arrivé il avait vite remarqué le Sinaola comateux qui était allongé dans un lit et surveillé par un policier. Il avait senti très rapidement une haine viscérale s’emparer de lui et ses poings l’avaient littéralement démangé. Il ne connaissait pas ce chicanos mais il n’y avait aucun doute que ce gars avait participé à la baston et probablement causé de nombreux troubles à ses camarades biker. Cependant la présence d’un flic l’avait décidé à ne pas agir, ni à même trop se réjouir de la situation inconfortable de cet homme. Et puis lui au moins était courageux, il n’était pas du genre à attaquer un homme dans son sommeil même si l’envie eut été très forte.

Il n’eut à attendre que cinq minutes de plus quand le médecin entra. Une jolie jeune femme, probablement d’une trentaine d’année. Son visage était quelque peu familier à Tyler mais il n’arrivait pas du tout à mettre un nom dessus. Peut-être était-elle présente lors de l’affrontement au stade, en tout cas elle n’était pas une Sinaola c’était déjà ça. La femme se dirigea tout d’abord vers le flic et le mexicain pour les informer qu’elle s’occuperait d’eux plus tard puis elle vint vers le biker.

« Bonjour, monsieur Bones ? Je suis le docteur Lloyd. Vous revenez nous voir pour un examen c'est ça ? »

Elle lui lança un sourire puis contempla profondément le dossier qu’elle tenait en main et que Tyler devina être le sien. Il patienta quelques secondes puis elle revint à lui.

« Est-ce que vous ressentez encore des douleurs ? Pas de symptômes particuliers à signaler ? »

Tyler décida de s’en tenir au strict minimum. Il n’avait aucune envie d’évoquer ses déboires avec l’alcool et le traumatisme qui avait résulté de l’accident au stade. Même si la dame était probablement tenue au secret médical, il détestait montrer ses faiblesses. Notamment à une inconnue et de surcroit une femme. Lui qui n’arrivait jamais à se départir d’un certain sexisme primaire, bien commun au milieu viril des bikers.

« Non pas vraiment. Depuis le temps ça a eu le temps de guérir un minimum. Et puis de toute façon je n’ai aucune difficulté à encaisser les coups. »

Il n’avait jamais compris pourquoi il mettait toujours en avant sa pseudo virilité et sa pseudo capacité à se battre. Peut-être que c’était pour faire valoir un égo qui avait été souvent mis à mal. Le médecin l’examina, prenant d’abord son pouls puis regardant les différentes blessures du biker, pour probablement constater comment se déroulait la cicatrisation. Soudain une clameur s’éleva non loin de là, une certaine agitation fugace qui venait probablement des couloirs. Elle ne sembla pas s’en soucier peut-être qu’elle était habituée à ces mouvements de foule mais Tyler se mit tout de suite sur ses gardes. Depuis que les Sinaola avaient peu à peu pris le contrôle de la ville, il redoutait une intervention sanglante du gang dans un lieu public tel qu’un hôpital. Et puis sans prévenir, la fenêtre entre les deux lits explosa et une nouvelle clameur plus forte que la précédente retentit. Tyler par réflexe sauta du matelas et roula sur le côté pour se couvrir. Il regarda ensuite la femme qui semblait avoir été touché par un éclat de verre. Du sang coulait sporadiquement d’une blessure à la main.

« Miss vous allez biens ? Qu’est ce qui s’est passé b… »

Le biker n’a pas le temps de finir sa phrase que le vent siffle à nouveau et qu’une bourrasque encore plus violente que celle d’avant vint briser une autre vitre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
sheriff deputy

✝ âge : 39 ans
✝ emploi : Flic
✝ statut : Divorcé

✝ rp : disponible

✝ crédit & avatar : Nono

MessageSujet: Re: INTRIGUE - edgewood general hospital   Ven 17 Juin - 21:58

La guerre contre les Sinaola ne faisait que commencer et continuait de s'intensifier de jour en jour. Qui aurait pu croire qu'une ville aussi tranquille allait voir débarquer un gang de dangereux Mexicain. Dire qu'il pensait avoir vu les pire chose à Boston. Aujourd'hui, des collègues à lui avait trouvé l'un de ses salauds de Mexicain. Ce dernier s'était fait tabasser, personne ne sait pas qui et autant vous dire qu'aucun citoyen de la ville n'a prit son téléphone pour prévenir la police. C'est juste une patrouille qui est tombée dessus par hasard, apercevant dans une ruelle un corps allongé sur le sol. Les gars pensaient trouver un sans abri ou un ivrogne à devoir embarquer en cellule de dégrisement. Quelle surprise ce fut pour eux de constater que ce n'était pas ça. En ville, quelqu'un avait osé s'en prendre à un Sinaola. Après cette découverte intéressante, Jarvan avait été appelé directement par ses hommes. L'état de l'homme nécessitait des soins médicaux, il était donc impossible de l'emmener au poste. C'est même une ambulance qui est venue récupérer cet enfoiré de première. L'adjoint c'est immédiatement déplacé à l'hôpital, cette affaire avec les Mexicains lui tient particulièrement à cœur, il veut être le premier à interroger ce gars et pourquoi pas aller féliciter le courageux qui n'a pas osé lui faire la tête au carré. Au fond de lui, il imagine que ça pourrait être un Crowbar, ce sont sûrement les seuls types ayant assez de couilles en ville pour oser s'en prendre à un Sinaola isolé.

Voilà plus de deux heures qu'il est dans cette chambre d'hôpital à attendre que ce salaud sorte enfin de son sommeil. L'infirmière qui l'avait pris en charge lui avait dit qu'il avait prit de grands coups et qu'il était bien sonné, mais logiquement, son pronostique vital n'était pas engagé. Bref, il n'avait qu'à attendre qu'il sorte de ses rêves. Jarvan ne s'occupa pas du type qui attendait sur l'autre lit. D'ailleurs, par moment, son talky grésillait, ses collègues avaient besoin d'aide. Avec la tornade qui approche c'est la panique un peu partout en ville. En tant que Sherif adjoint, il se doit de coordonner tout ça, même à distance et c'est loin d'être facile. Un docteur entra dans la chambre, il la salua et la laissa regarder rapidement "la belle endormie". Avant de s'occuper de lui, elle préférait se charger de l'homme qui attendait. Ceci semblait logique, surtout que le Sinaola est inconscient.

Dehors, le vent avait l'air de redoubler d'intensité, il pouvait voir les branches d'un arbre bouger avec une intensité qu'il n'avait encore jamais vu. Le ciel d'ordinaire si bleu était d'un noir effrayant, les nuages qui trônaient en hauteur avaient un aspect malsain, digne d'un film d'horreur. Ceci lui fit froid dans le dos. Le pire arriva, un bourrasque des plus violentes parvint à briser la vitre. Traynor ne parvint pas à se mettre à l'abri, c'était bien trop soudain. Quelques éclats de verre avaient sauté sur lui sans le blesser fort heureusement. "Tout le monde va bien ?" demanda-t-il à la jeune femme et à son patient. Avant qu'on ne puisse lui répondre, une nouvelle bourrasque encore plus violente fit voler l'autre vivre en éclat. Cette fois-ci, il sentit quelques bouts de verre s'enfoncer sur sa joue. Surpris, il passa sa main et vit du sang, mais trop de sang pour le genre de blessure superficielle qu'il doit avoir. C'est alors qu'il constata avec horreur que son prisonnier vient d'être "empalé", "blessé", "transpercé" -il ne parvenait à trouver le mot juste- par un énorme éclat de verre. Après quelques secondes, il accourut verre le lit, espérant venir en aide à ce type, mais c'était perdu d'avance. Son regard se tourna vers les deux autres, ignorant qu'il devait sûrement faire peur avec son visage tacheté de sang. "Il est mort !" Oh non, il ne va pas pleurer pour ce type, mais ça le fait chier, il aurait bien voulu savoir qui lui a pété la gueule d'une telle manière. De nouvelle bourrasques s'engouffrèrent dans la chambre au moment où il reçu un nouvel appel sur son talky."Traynor, la tornade a changée de direction, elle se dirige droit sur la ville. Il faut évacuer rapidement l’hôpital. D'après les services météorologique, elle sera là dans pas longtemps et sa vitesse ne fait qu'augmenter." C'est vraiment une journée de merde. Son regard se porta sur les deux autres. "Vous avez entendu, on peut pas rester ici, c'est trop dangereux !"

[Désolé pour ma lenteur pour répondre, j'ai failli oublier le sujet ><]



♠️ Sweet Agony ♠️
The dark world midnight, Woke up by the moonlight. The dream that you dreamed that ship only that I would’ve waited. I don’t want you to know that you have got such a hold on me. Cause even though I feel this way I alack from control of me.
Codage Nono | Gif tumblr ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lastroadtohell.1fr1.net/t249-jarvan-traynor-justin-therou
avatar

✝ âge : 28 ans
✝ emploi : Médecin urgentiste
✝ statut : Célibataire

✝ rp : disponible

✝ crédit & avatar : Emmy Rossum - Alya - Signature par Nothern Lights

MessageSujet: Re: INTRIGUE - edgewood general hospital   Lun 20 Juin - 12:03

Inquiète autant que surprise par cet événement inattendu, Kali ne ressent pas vraiment la douleur liée à l'entaille. D'autant que de par son caractère, c'est d'abord pour les autres et surtout ses patients qu'elle s'en fait. La stupeur l'empêche dans un premier temps de songer même ne serait-ce qu'à se mettre à l'abri. Le phénomène météorologique auquel ils sont confrontés est une première pour la région. On ne l'a jamais préparé à cela. Quelques secondes après la première explosion de verre, une seconde survient dans la pièce. Cette fois l'urgentiste reçoit bien le message, il faut prendre cette menace au sérieux. Son regard se pose sur chacun des protagonistes de cette scène, d'abord Tyler puisqu'il est le plus proche d'elle physiquement à cet instant. Il a l'air d'aller. Ensuite son attention va vers le policier penché sur son prisonnier. Elle voit le sang et accourt aussitôt vers Jarvan qui est déjà en train de vérifier si le pauvre homme a survécu. Non pas qu'elle ne lui fasse pas confiance mais mue par sa vocation la brune prend elle aussi le pouls du sinaola. Elle confirme d'un hochement de tête désolé qu'il ne peut plus être sauvé. Une douloureuse pensée lui traverse le crâne : cela aurait très bien pu être moi.

La voix lointaine d'une femme dans le talkie interrompt sa prise de conscience. Le sang de Kali se glace dans ses veines en apprenant la nouvelle. « Compris oui, mais évacuer pour aller où ? » Le vent fouette toujours la pièce et elle aperçoit un objet emporté dans la rue. « Commençons par sortir de cette salle, on n'est pas à l'abri ». La demoiselle laisse les deux hommes franchir la porte en premier. Un bruit sourd lui parvient du dehors, comme si quelque chose avait été arraché ou s'était effondré. Sans prendre le temps de l'identifier, elle se précipite dans le couloir et essaie de refermer la porte. La bourrasque rend la tâche plus que compliquée, seule cela lui est impossible même si elle y met toutes ses forces. La panique a gagné les urgences, ses collègues ont l'air dépassés et elle-même n'en mène pas large. « Il nous faut des véhicules si vous voulez qu'on évacue et surtout un endroit sûr où aller. On ne vous a pas donné plus d'instructions ? Ça va être long, y a beaucoup de monde dans cet hôpital sans parler de ceux qu'on ne pourra pas transporter à cause de leur état. Il faut savoir de combien de temps on dispose. » L'enfer semble s'être déchaîné au dehors, l'urgentiste a du mal à visualiser un lieu où ils pourraient se réfugier. Elle ne se voit pas abandonner certains patients ici. Elle compte bien se porter volontaire pour rester sur place et veiller sur eux si on le lui autorise, tant pis pour le danger.


The sun's gone to hell
And the moon's riding high. Let me bid you farewell, every man has to die. But it's written in the starlight and every line on your palm: we're fools to make war On our brothers in arms
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lastroadtohell.1fr1.net/t367-kali-lloyd-emmy-rossym-civil
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: INTRIGUE - edgewood general hospital   

Revenir en haut Aller en bas
 
INTRIGUE - edgewood general hospital
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Résumé de l'intrigue
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.
» "Une femme d'esprit est un diable en intrigue." [Eléonore - Emmanuelle]
» Intrigue 3 - Carnaval de Broadway [terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
lastroadtohell. :: EDGEWOOD :: west district :: edgewood general hospital-
Sauter vers: