AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
MAJ terminée *-* Merci encore à tous pour votre fidélité <3

Partagez | 
 

 no way but the hard way - ethan&elin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
lawyer

✝ âge : 28 ans.
✝ humeur : préoccupée.
✝ emploi : avocate.
✝ statut : célibataire.

✝ rp : disponible

✝ crédit & avatar : elizabeth olsen ; heartqueen.

MessageSujet: no way but the hard way - ethan&elin   Dim 7 Aoû - 20:32



Elle aurait pu passer une journée tranquille à son bureau. Elle aurait pu. Si seulement on lui avait fourni tous les papiers nécessaires… Elle soupirait encore au volant de sa voiture tandis qu’elle se garait devant le poste de police. Un petit malfrat du cartel, pas bien malin, s’était fait prendre en possession de stupéfiants. A l’époque, Esteban était encore de ce monde et avait décidé que ses larbins n’avaient qu’à se débrouiller seuls puisqu’ils avaient été assez stupides pour se faire prendre aussi bêtement. Mais, depuis que l’ancien vice-président avait vu son rang s’élever, il avait décidé de profiter pleinement d’Elin. Et de lui refourguer un sacré paquet de boulot. L’enflure. Ca allait du détail le plus insignifiant, en passant par des vérifications inutiles sur un tas de documents, jusqu’à des affaires plus importantes. Sans oublier, donc, leurs petits dealers. L’avocate sentait que les choses ne seraient pas aussi simples suite à la disparation de son client. Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, le nouveau président n’y était pour rien : c’était ces satanés poulets qui n’avaient pas été foutus de lui refiler l’entièreté du dossier lorsqu’elle avait fait libérer ce jeune type.
A peine eut-elle passé les quelques premiers mètres du poste, son regard croisa celui d’Adams. Ca faisait déjà quelques mois qu’il était là, et elle prenait un malin plaisir à le faire tourner en bourrique lorsqu’elle en avait l’occasion. « Bonjour agent Adams, ne vous inquiétez pas, je ne viens pas m’acharner sur vous aujourd’hui. » confia-t-elle dans un petit sourire sardonique. Elle n’attendit pas de réponse et fila droit vers l’accueil où une nouvelle secrétaire, très certainement incompétente, l’attendait sagement. Elle lui expliqua son cas, donna tous les renseignements nécessaires pour récupérer le dossier Borréda en question et ainsi faire les photocopies des papiers manquants. Tandis que miss Donuts s’affairait à fouiller parmi les tiroirs des armoires, Elin laissa ses yeux vagabonder autour d’elle et repéra rapidement une silhouette qu’elle connaissait très bien maintenant. Elle détourna le visage avant de réfréner un petit sourire qui n’était pas le bienvenu dans ce lieu. Le dossier lui tomba sous le nez, elle le récupéra en marmonnant un faible remerciement, puis se mit à le feuilleter rapidement et s’enfonça davantage dans le commissariat. Elle n’aimait pas particulièrement l’endroit, à vrai dire, elle n’était pas la bienvenue ici. Elle avait su se faire une réputation plus vite que prévu. Elle esquiva instinctivement une première forme humaine qui lui passait devant, tandis qu’elle lisait les premières lignes d’une feuille, mais la seconde ne fut pas coopérative. Elle manqua de lui rentrer dedans et lorsque son regard monta jusqu’au visage qui se trouvait en face d’elle, elle se dit intérieurement que tout ceci était bien trop prévisible. Ethan. « Rien de mieux à faire que de traîner dans les couloirs, inspecteur Hurst ? » L’air sérieux, et le sourcil arqué, elle se retenait de faiblir ici devant cette figure. Le regard perçant de l’inspecteur ne la laissait plus aussi indifférente à présent. C’était beaucoup plus simple quand les attaques n’étaient pas forcées. Mais les choses avaient changé depuis ses premiers pas à Edgewood. « Si vous vous ennuyez réellement, j’ai des photocopies à vous faire faire. C’est surement dans vos cordes, hm ? » Ne s’attardant pas davantage, elle le contourna rapidement, prenant la direction de la petite salle où se trouvaient la photocopieuse ainsi que tout un tas de cartons remplis des fournitures dont disposait le poste de police. Intérieurement, elle souhaitait qu’Ethan veuille avoir le dernier mot devant ses collègues et ne la laisse pas partir ainsi, pas aussi facilement. Ou bien, qu’il n’ait vraiment rien de mieux à faire que des photocopies.


Dernière édition par Elin Martins le Lun 8 Aoû - 22:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
police officer

✝ âge : 36
✝ humeur : Mauvaise
✝ emploi : Policier - Detective
✝ statut : Célibataire

✝ crédit & avatar : Antony Starr - Moi-même

MessageSujet: Re: no way but the hard way - ethan&elin   Lun 8 Aoû - 18:59


Edgewood avait changé.

C'était là le seul constat qui s'imposait à son esprit alors qu'il observait la vie reprendre son cours à travers les carreaux d'une fenêtre, l'épaule appuyée contre un mur. Edgewood avait changé. Le taux de criminalité qui allait croissant depuis l'arrivée des Sinaolas, c'était une chose. Une chose qu'il savait pouvoir gérer, pour en avoir fait son métier. Mais la tornade... La tornade avait tout chamboulé. Défigurée, la ville ne semblait être plus que l'ombre d'elle-même. Terne, maussade. Comme les visages des quelques autres inspecteurs avec qui il partageait l'open-space où se trouvait son bureau. Comme son humeur ce jour-là. Et les précédents. Comme son humeur de tout les jours auraient dit certains, à juste titre. Hurst était connu pour différentes choses mais pas pour sa sympathie et sa joie de vivre débordante. Qui sait, c'était peut-être devenu contagieux. Le regard du brun se reporta sur l'intérieur de la pièce. Les autres bureaux étaient quasiment tous vides et les quelques collègues présents avaient tous les traits tirés par le manque de sommeil. Ethan ne faisait pas exception. S'il manquait effectivement de sommeil, il n'en était pas pour autant fatigué. Pas réellement. Après plus de dix ans dans différents services de police, il avait pris l'habitude de dormir peu et d'avoir des horaires pas possibles, comme c'était le cas en ce moment. Il y avait tant à faire. Beaucoup étaient réquisitionnés pour sécuriser tel ou tel endroit, lui compris, si bien que l'inspecteur avait sérieusement mis de côté toutes ses enquêtes et tout son travail d'investigation depuis plusieurs jours déjà. Dans tout ce merdier, les seuls qui étaient probablement moins bien lotis qu'eux, c'était les assureurs, et encore. Leurs emplois du temps étaient sans doute chargés mais ils devaient tout de même dormir plus de cinq heures par nuit, ce qui n'était pas son cas.

Ethan se redressa après avoir jeté un dernier coup d’œil à travers la vitre. Son regard se posa sur son trieur de bureau et les quelques documents qui y étaient rangés. Le brun poussa un léger soupir. Il avait besoin d'un café. Sans rien demander aux autres, il se mit en marche, quittant l'open-space pour se diriger vers l'accueil. Bizarrement, il avait toujours préféré le café qui sortait du distributeur à l'infâme jus de chaussettes que préparait la cafetière dans la salle de pause. Le trentenaire bifurqua à l'angle d'un couloir et... Elin. Il n'avait même pas besoin de voir son joli minois pour la reconnaître, sa démarche féline suffisait amplement. Le nez plongé dans un dossier, visiblement absorbée par sa lecture, la blonde marchait droit vers lui sans même l'avoir remarqué. Il aurait pu ne rien dire, se décaler et la laisser filer mais non. Il avait l'impression que ça faisait une éternité qu'il ne l'avait pas vu. L'occasion était trop belle pour la laisser passer. L'inspecteur se planta face à elle, droit comme un pic alors qu'elle levait le regard vers lui et lui adressait quelques mots. Charmante, comme toujours. Les yeux rivés dans ceux de l'avocate, un sourire parfaitement hypocrite étira les lèvres du brun. Sans répondre, il la laissa la dépasser avant de reporter son attention vers ses collègues en uniforme qui avaient suivi la scène depuis l'accueil du poste de police.

- À croire que la tornade n'a pas tout emporté finalement, lança haut et fort l'inspecteur, mauvais, pour s'assurer que tous entendent, que ça soit la juriste ou les autres. Il secoua la tête par dépit, levant les yeux au plafond comme si la visite d'Elin l'emmerdait au plus haut point. Il amusait la galerie, il le savait, mais l'artifice était nécessaire. Faisant demi-tour, Hurst pressa le pas pour rattraper la jeune femme. Si vous voulez bien me suivre cher maître... commença-t-il en arrivant à sa hauteur. Autant écourter votre visite le plus possible, n'est-ce pas ?

Ethan n'attendit aucune réponse et la dépassa, comme elle l'avait fait quelques secondes plus tôt, sans lui porter davantage d'attention, préférant regarder droit devant lui. Pour sûr, les murs blancs étaient moins agréable à l’œil, mais il fallait donner le change. Ouvrant la marche, ses pieds prirent machinalement le chemin vers la salle de reprographie. Le bruit des talons de la blonde claquant sur le sol derrière lui, il ne se retourna pas une fois pour s'assurer qu'elle suivait le rythme. Il ne leur fallut pas plus d'une minute pour arriver devant la pièce. Tendant la main gauche, le detective posa l'autre dans le dos de la femme pour l'inviter à entrer la première. Lâche, sa main droite retomba, effleurant du bout des doigts, discrètement mais pas si innocemment que ça, la chute de reins de l'avocate. Hurst entra à son tour dans la petite salle et referma la porte derrière lui. Lorsqu'il se retourna, un sourire pincé sur le visage, son air s'était quelque peu adouci. Le brun soupira légèrement.

- Comment tu vas ? demanda l'homme simplement, l'animosité dans sa voix ayant également disparu.

Restant près de la porte, Ethan planta une nouvelle fois son regard dans celui d'Elin. Aussi banale que la question puisse paraître, le fait qu'ils ne soient pas vus depuis le passage de la tornade la rendait des plus importantes à ses yeux.



Oh, let the whistler through,
You better bless these wicked hands,
Cause they got a mind of their own.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lastroadtohell.1fr1.net/t446-ethan-hurst-antony-starr-pro
avatar
lawyer

✝ âge : 28 ans.
✝ humeur : préoccupée.
✝ emploi : avocate.
✝ statut : célibataire.

✝ rp : disponible

✝ crédit & avatar : elizabeth olsen ; heartqueen.

MessageSujet: Re: no way but the hard way - ethan&elin   Lun 8 Aoû - 22:22



Si les choses avaient changé entre eux, personne à part les deux concernés ne pouvait être amené à le savoir. Le sourire que lui servait l’inspecteur n’avait pas bougé d’un iota comparé aux premiers rictus qu’il lui avait offert à ses débuts ici, à Edgewood. Elin se comportait comme un chat sauvage à son approche, toujours prête à sortir les griffes et à agresser la première. Aussi, elle ne s’en formalisait plus, surtout en sachant que tout ceci n’était qu’une terrible comédie, qu’ils répétaient maintenant depuis quelques temps. Elle y prenait malgré tout un certain plaisir, l’amusement, surement, était de la partie. Et puis, les joutes verbales avaient toujours été une véritable passion pour elle. Avoir l’occasion de pratiquer, en sachant que tout était composé d’avance lui offrait presque une plus grande liberté. Ethan ne lui en tiendrait pas rigueur, sauf si elle allait un peu trop loin peut-être. Mais Elin était une personne civilisée et dépassait rarement les limites. L’avocate savait ne pas être appréciée par beaucoup de personnes ici. A trop bien défendre le diable, elle y laissait quelques plumes ; cependant, son caractère bien trempé l’empêchait de se morfondre ou de se laisser atteindre trop facilement. Tous de foutus texans paumés, d’toute façon.

L’avocate passa devant l’inspecteur sans demander son reste, sachant pertinemment que ce petit manège avait attiré l’œil curieux des collègues du monsieur. Elle pensa presque tout haut qu’ils n’avaient bien que ça a à faire. Quelle belle bande de... La remarque lancée fort dans son dos la fit à peine tiquer. Fort heureusement, ses dons de comédienne faisaient surface aux moments opportuns, comme celui-ci, lui permettant de garder une expression impassible. Intérieurement, elle souriait, amusée par le commentaire de l’officier. Elle répondit par un simple : « Malheureusement ! » bourré de sous-entendus bien clairs, balancé assez fort pour qu’il parvienne aux oreilles d’Hurst et à celles de ses collègues.

Quelques secondes plus tard, ses espoirs de voir l’inspecteur revenir à elle se réalisèrent. La blonde le vit débouler à côté d’elle, lui lancer quelques douces paroles – pour changer – et tout simplement se mettre à ouvrir la voie pour la mener jusqu’à la photocopieuse. Elle sentit les effluves de ce parfum qu’elle savait maintenant reconnaître et qui lui donnait un sentiment étrange de sécurité. La satisfaction pouvait presque se lire sur son visage tandis qu’ils ne croisaient personne dans ce couloir. Elle gardait les yeux fixés sur les épaules de son amant, tenant fermement contre elle le dossier qu’elle venait de récupérer. L’avocate se contenta d’un hochement de tête lorsque l’inspecteur lui ouvrit la porte et la laissa passer.
Un tout petit sourire en coin lui vint lorsqu’elle sentit sa main dans le bas de son dos. Elle alla se tenir près de la machine, jetant le dossier sur le dessus de celle-ci et imita Ethan en soupirant à son tour tandis qu’ils se retrouvaient seuls dans la petite salle. Il semblait qu’ils se détendirent tour à tour. L’expression d’Ethan changea et Elin ne le manqua pas. Les visages amicaux se faisaient rare, et au fond d’elle, ce petit bout de sourire sincère qu’il affichait lui fit du bien. Comment elle allait ? Excellente question. Elle ne le savait pas vraiment. Martins détourna le regard. « Bien. Je vais bien. » Elle s’assit sur le coin de la table qui se trouvait à côté d’elle. Elle croisa les bras sur sa poitrine avant de relever les yeux vers l’inspecteur. « Je suis surement chanceuse, les dégâts ne sont pas trop importants chez moi. Mais je croule sous le travail. » Et pour cause. « Tu as dû apprendre la grande nouvelle au sujet de mon client préféré. » Elle parlait bien d’Esteban, et du coma dans lequel il se trouvait à l’heure actuelle, et dans lequel il allait surement rester un long moment avant d’être débranché plus tard. Elle ne se perdit pas dans les détails, dans ses craintes placées dans le nouveau président qui ne lui inspirait pas confiance et avec qui elle allait devoir travailler. Tout ceci ne regardait qu’elle, et elle ne pouvait se permettre de se confier à Ethan. C’était quelque chose qui la frustrait, leurs situations respectives faisaient qu’ils ne pouvaient rien partager de leurs problèmes avec le travail. Et pourtant, elle aurait eu besoin de vider son sac. Elin finit par hausser les épaules et afficher un faible sourire. La vie continuait malgré tout. « Et toi ? Tu as une sale mine, tu sais. » confia-t-elle dans un demi-sourire. Elle ne se moquait pas, il avait simplement l’air exténué. Elle ajusta le bas de sa robe beige du bout de ses doigts. « Tu devrais ralentir un peu sur le café et passer quelques heures de plus au lit. » C'était un conseil, une simple suggestion, mais dans la bouche de la blonde, elle sonnait comme une invitation. Le regard qu’elle lui lança ne fit que confirmer cette impression.


...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: no way but the hard way - ethan&elin   

Revenir en haut Aller en bas
 
no way but the hard way - ethan&elin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La parabole des ténèbres - partie 3 [Ethan]
» Ethan Fever - La folie est un art {OK}
» Mélodies du soir, alchimie des passions [Ethan]
» Ethan Hudson
» Ethan dégage, voici Liam, pour votre plus grand plaisir ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
lastroadtohell. :: EDGEWOOD :: south district :: police station-
Sauter vers: