AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
MAJ terminée *-* Merci encore à tous pour votre fidélité <3

Partagez | 
 

 des hommes, des bières et de la charpente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
vice president

✝ âge : 34.
✝ emploi : Propriétaire du club de box.
✝ statut : Éternel célibataire.

✝ rp : disponible

✝ crédit & avatar : Travis Fimmel - january blues.

MessageSujet: des hommes, des bières et de la charpente   Ven 19 Aoû - 18:02

Ils étaient amis depuis l'adolescence. Ils n'avaient pas eu besoin de jours, de semaines ou même de mois pour savoir qu'ils étaient nés pour être amis et frères de coeur. Zakk n'avait pas eu de frère - bien qu'avec les incartades de son paternel ils aient tous pu douter que Dixon Père avait dû engendrer ailleurs - et l'arrivée de Max dans la famille des Crowbar lui avait permis de considérer qu'il en avait un. A partir de ce moment-là, ils avaient été inséparables. Toujours prêts à rire. A plaisanter. A faire les 400 coups. A partager leurs rêves et leurs doutes. Zakk avait Scar’ pour tout soutien - même s'ils passaient le plus clair de leur temps à se rendre la vie infernale - mais elle était une fille et il ne pouvait décemment pas se confier à elle comme il le pouvait avec Max. Ils se comprenaient et partageaient la même vision de la vie - à peu de choses près. Certains auraient même pu penser qu'ils se marieraient un jour et Zakk adorait plaisanter sur le sujet, à contrario de Max. Ils aimaient trop les femmes pour cela, mais clairement leur amitié était digne d'un coup de foudre comme on les imagine. Et Zakk se sentait chanceux de pouvoir dire qu'il connaissait le sens véritable d'une amitié sans faille.

Jusqu'à ce qu'ils arrivent à faire des choix difficiles dans tous les cas. Zakk à grandi au sein du club, il n'a jamais connu d'autre environnement excepté le ring et en ce sens il lui est souvent plus facile d'accepter les décisions prises par ses membres. Les Crowbar ont toujours vécu dans la paix, la simplicité et le respect. Le respect d'autrui et le respect des lois. Ils ont toujours été justes. Ils ont réussi à s'imposer à Edgewood et à se faire respecter par ses habitants et les forces de l'ordre. Aussi quand les Sinaola sont arrivés et ont commencé à vouloir marquer leur territoire également, les choses ont changé. Le club s'est senti menacé par ces mexicains aux moeurs douteux, à leur attaque verbale mais également physique. Ils ont d'abord riposté verbalement et par quelques coups de poings - ce qui leur semblait naturel. Beaucoup venaient leur demander un service, ne pouvant pas faire appel à la police directement : les aider à récupérer des informations, des documents compromettants, à sortir de la ville sous la menace des Sinaola. La police elle-même a sollicité leur aide plus d'une fois. Mais quand il s'agit d'arrêter un monstre tel que ces criminels, il faut agir en conséquence.

Il y a quelques semaines, le club s'est réuni pour prendre des décisions drastiques. Certains étaient pour - même heureux de la tournure des événements. D'autres étaient contre, craignant de perdre les principes et l'essence même du club. Zakk et Max étaient parfaitement d'accord pour dire que c'était de la folie et complètement foireux : s'engager sur le chemin de la criminalité, c'était renoncer aux croyances et à la paix avec lesquelles ils vivaient depuis la création du club. “ Ce n'est pas comme ça que l'on va régler le problème et nettoyer la ville de ces enfoirés, “ avait-il dit calmement. Il avait eu le sentiment que tous étaient dépassés par les événements et ne savaient pas comment gérer la situation, et pour cause ! Ils ne le savaient pas. Ils ne le savent toujours pas. “ Il nous faut un regard neuf et vif. Dix accepte de laisser sa place de VP, ne se sentent pas à la hauteur pour gérer ce qui nous attend. “ “ Ne devons-nous pas voter avant de savoir s'il faut être à la hauteur de ce poste ? Perso, je suis pas du tout à l'aise avec la décision de s'engager dans le trafic d'armes pour gagner en pouvoir et renverser ces mexicains. “ “ C'est fort dommage, car tu es celui à qui nous avons pensé pour succéder à ton père, “ lui avait dit Rick, décontracté et sûr de lui. Zakk était resté stupéfait - ce qui n'était pas peu dire le concernant. Le vote avait été unanime le concernant - il méritait sa place malgré son jeune âge. Il faisait partie du club depuis aussi longtemps que ses membres de par sa naissance et il était loyal quoiqu'il lui en coûte.

Et c'était là le problème entre Max et lui. Max semblait refuser et être en colère contre les directives du club. Il était aussi loyal que Zakk, mais plus révolté. Plus expressif sans doute. Zakk n'était pas enchanté. Loin de là. Mais il aimait le club et était prêt à tout pour lui, pour ses frères et pour empêcher les Sinaola de les détruire tous. Il suivait donc et obéissait. Ils ne s'étaient pas reparler depuis des jours - et encore ils avaient à peine échangé des mots concernant les commandes à venir, sans vraiment retrouver leur complicité habituelle. Zakk en était complètement perturbé et peiné, mais il ignorait comment expliquer son attitude à son meilleur ami. Il estimait ne pas avoir besoin de le faire. Ils se connaissaient après tout.

C'était la tornade qui avait débloqué les choses et leur permettait de faire face à leur “difficultés”. Elle avait tout détruit sur son passage, certains endroit plus que d'autres, et il allait falloir réunir les forces pour tout rebâtir. Max n'avait pas eu besoin de l'appeler, Zakk débarquait difficultés lui-même pour aider son pote. Accord ou désaccord, ils étaient frères. Et Zakk se montrerait toujours présent pour cette tête de con. “ Elle t'a pas loupé, la garce, “ dit-il en observant les lieux - Max en train de débarrasser les débris à jeter. “ Au moins, il reste de la bière, “ ajoute-t-il en en prenant une derrière le comptoir légèrement en bordel. Il avait toujours fait comme chez lui - et vice versa. Rien ne changeait cela. “ Alors… que vas te coûter ces dégâts ? Parce que le club de boxe va sans doute me trouer le cul pour un moment, “ plaisante-t-il quant à l'aspect financier de ces réparations. Bien sûr l'assurance prendrait tout en charge mais il leur faudrait attendre des semaines avant de pouvoir rouvrir. “ Comment va Louisa ? “ finit-il par demander, n'ayant pas vu la jeune femme depuis des semaines.



              Anybody can lose one fight, anybody can lose once,
you'll come back from this you'll be champion of the world.     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lastroadtohell.1fr1.net/t319-zakk-dixon-travis-fimmel-cro
avatar
member

✝ âge : 34.
✝ emploi : Propriétaire du Born to Lose.
✝ statut : Marié.

✝ rp : disponible

✝ crédit & avatar : wiise - Tom Hardy.

MessageSujet: Re: des hommes, des bières et de la charpente   Mar 30 Aoû - 8:58



Il n’arrivait plus à dormir. Plus depuis que la tornade s’était abattue et lui avait volé ce qu’il s’était évertué à bâtir. La maison des Kilmister avait subi quelques dégâts, en particulier la toiture, ainsi que deux ou trois fenêtres brisées. Mais ce n’était pas si grave. C’était simple à réparer, et ils restaient globalement à l’abri. Louisa avait eu une peur bleue, et Max l’avait envoyée dans la chambre qu’il avait calfeutrée afin que ce soit la pièce la plus protégée de la maison, que rien n’arrive à sa femme et qu’elle soit un minimum rassurée durant la catastrophe naturelle. Durant toute la soirée, il n’avait pas quitté le domicile conjugal, se prêtant au jeu du protecteur, de la figure apaisante, auprès de sa jolie brune. Et lorsque le vent était retombé, Max était parti, cuir sur le dos, pour un tour à pieds. Inutile de dire que compte tenu des dégâts il était impossible d’emprunter les routes avec un véhicule. Il avait constaté l’étendue du désastre, les maisons qui ne ressemblaient plus qu’à des tas de ruines, des véhicules retournés, les poteaux électriques arrachés. Plus il avançait et plus le paysage lui semblait apocalyptique. Et plus ses craintes augmentaient, faisant accélérer son pas pour en avoir le cœur net.

Max était actuellement en train de se remémorer le triste spectacle qui s’était offert à lui deux jours plus tôt. Il passa la « porte », ou plutôt l’endroit où se trouvait la porte auparavant, de son bar pour la deuxième fois seulement, et une rage sourde enflait en lui depuis les dernières quarante-huit heures. Tout était parti en fumée. Il devait tout retaper. Encore une fois. Louisa était venue avec lui le lendemain, quand elle avait vu dans quel état il se trouvait après cette triste découverte. Ils avaient commencé à retirer les plus gros débris, et avaient pu constater d’autant mieux l’ampleur des dégâts. Et ce n’était pas encourageant du tout. Loin de là. Le bar avait résisté, mais le mobilier, il n’en restait plus rien. Les vitres avaient toutes volé en éclats, une partie de la toiture avait été arrachée. Tout était en miettes. Sa première pensée fut d’y mettre le feu, tout simplement. Au point où il en était, ça ne lui faisait plus peur. Et puis il avait fini par chasser cette idée stupide, et rentrer chez lui pour se calmer et aller se plaindre auprès de sa femme. C’est qu’il en avait gros de voir ce qu’il s’était évertué à construire être réduit à si peu de choses.
En plus du reste. Il y avait le club qui lui causait bien des soucis depuis quelques temps. Max ne savait plus vraiment quoi faire face à la tournure que cela prenait. Au fond, il espérait que les flics arriveraient à temps à coffrer ces Mexicains, empêchant le club de partir dans une direction qu’il fallait à tout prix éviter, tant qu’il en était encore temps. Si le barbu craignait bien une chose, c’était que les représailles se reportent tout naturellement sur l’entourage des Crowbars, avant qu’ils ne soient eux-mêmes visés. Pas mal d’entre eux n’avaient ni femme, ni enfants, ni parents proches… Alors, ils ne comprenaient pas son avis sur la question. Mais Max craignait pour Louisa. Et pas seulement. Il craignait également pour Scarlett, la sœur de Zakk. Et pour toutes les personnes innocentes qui risquaient d’en pâtir sans avoir rien demandé. Les choses avaient pris une telle tournure… Zakk était passé VP au sein du club, Max était content pour lui, c’était une place méritée. Cependant, il sentait que ce nouveau statut, et le nouveau rôle que cela demandait à Zakk de tenir, créeraient une sorte de scission entre eux. S’ils s’étaient toujours soutenus, avaient toujours eu les mêmes avis et idées pour le club, dorénavant, Zakk devrait se fondre dans les décisions de Brett. Et tout cela contrariait profondément le sieur Kilmister. Il avait l’impression de perdre un soutien précieux dans l’affaire. Et à vrai dire, depuis ces dernières décisions prises, il n’avait pas vraiment eu l’occasion, ni chercher, à voir son meilleur ami pour poser cartes sur table et lui dire le fond de sa pensée sur tout ça.

Une ombre passa sur la luminosité dont bénéficiait Max et lui fit lever les yeux. Quand on parle du loup… La réflexion de Dixon lui arracha un rictus et un ricanement amer. « C’est le moins qu’on puisse dire. Elle a tout défoncé. » Il le vit approcher et contourner le solide bar, sur lequel reposaient quelques verres en plastique à côté des tireuses. Il le laissa se servir sans rien ajouter de plus. Il en avait toujours été ainsi entre eux. Max partageait tout, sauf Louisa. Il écouta les paroles de Zakk, et fit un petit calcul mental qui le fit grimacer. « Quelques milliers de dollars.. Bagatelle. Oui, j’ai vu pour ton club, t’as eu le passage des experts hier, c’est ça ? Ils sont passés ici aussi. Quelle merde. » Le barbu s’appuya sur le bar en constatant une fois de plus les dégâts alentours, lui arrachant un énième soupir de découragement. « Il te reste quelques punchings balls, quand même ? Tout n’est pas parti en fumée, de ce que j’ai vu, hm ? » Max allait pour se servir une bière à son tour lorsque le sujet de discussion changea de direction. Il fronça les sourcils. En ce moment, ce n’était pas non plus la joie au sein du couple. Et le mari était perdu dans ses questionnements. Louisa l’inquiétait beaucoup ces derniers temps, il la surprenait trop souvent, songeuse, le regard dans le vague… Rien qui ne lui ressemblait quand tout allait bien. Il sentait que quelque chose la paniquait et la rendait ainsi, seulement, il n’arrivait pas à en savoir davantage. « Elle a eu bien peur avec cette tornade. En ce moment, elle doit surement aider quelques habitants démunis, les petits vieux du coin. Elle a posé quelques jours, sauf si il y a des urgences évidemment, elle s’arrangera... » Il but quelques gorgées avant de reposer son verre et de pousser avec son pied d’autres débris parmi la multitude. « Et toi ? Je sais pas comment s’appelle la poule du moment qui partage ton lit ! T’as encore changé ou tu t’calmes un peu sur la variété ? » demanda-t-il, un brin amusé par l’attitude qu’avait toujours adopté Dixon à l’égard des femmes. Un vrai coureur de jupons. Puis, sur un ton plus rêche, il ajouta simplement : « Quoiqu’avec les manigances dont tu es maintenant à la tête, tu n’as peut-être plus le temps de partir à la pêche aux donzelles. » Voilà, c’était sorti, tranquillement, mais c’était amorcé. Et ils allaient enfin pouvoir en discuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vice president

✝ âge : 34.
✝ emploi : Propriétaire du club de box.
✝ statut : Éternel célibataire.

✝ rp : disponible

✝ crédit & avatar : Travis Fimmel - january blues.

MessageSujet: Re: des hommes, des bières et de la charpente   Ven 2 Sep - 8:24

On ne pouvait pas dire qu'ils étaient en froid. On ne pouvait pas dire qu'ils ne se comprenaient plus. On ne pouvait pas dire qu'ils ne s'entendaient plus. Des désaccords, ils pouvaient en avoir, ils en avaient souvent eu depuis des années qu'ils se connaissaient. C'est ce qui rendait leur amitié si naturelle et sincère. Mais Zakk ne pouvait nier que depuis cette fameuse réunion et ses premiers pas en tant que VP, ils s'étaient tous deux évités le plus possible. Zakk connaissait le tempérament de Max, et connaissait plus encore sa position quant aux derniers choix du club. De son côté, Max connaissait Zakk comme sa poche et savait que, même s'ils étaient sur la même longueur d'ondes sur le sujet, il ne contredirait quasiment jamais les décisions prises à l'unanimité. Et c'était en cela qu'ils risquaient de se prendre la tête. Il ne s'agissait pas de savoir quel membre devait quitter le club, ni quel membre méritait de les rejoindre. Il ne s'agissait pas de savoir quel membre il fallait sortir de prison, ni de quel membre il fallait aider à passer les frontières. La situation était plus précaire et plus dangereuse encore que ce qu'ils n'avaient jamais eu à traverser, et ils nageaient tous deux en terrain inconnu. La situation était d'autant plus complexe que Zakk aurait eu besoin de son meilleur pote pour l'aider à faire les bons choix, se confier et partager ses doutes ou ses craintes. Il aurait eu besoin des conseils de Max, qui méritait tout autant que lui cette place de VP. Brett n'avait pas pris de risques, évidemment. Zakk était plus malléable et plus influençable au final que pouvait l'être Max. C'était la seule et unique raison pour laquelle il l'avait choisi - et que les autres l'avaient suivi.

La tornade était arrivée au bon moment. Cela dépendait des points de vue évidemment - car ça coûterait cher, à la ville comme aux citoyens. Edgewood était tellement concentrée sur sa reconstruction qu'on en oubliait presque les problèmes qui régnaient sur la ville depuis plusieurs mois. Tous se montraient solidaires et déterminés à la remettre sur pieds. Bien évidemment, la tension que les Sinaolas avaient installé était toujours palpable et présente - même presque plus qu'auparavant avec Diego qui reprenait les rennes - mais ils avaient pâti de la catastrophe naturelle aussi assurément que tout le monde. Le club de boxe avait morflé, la devanture serait à refaire intégralement et beaucoup de matériaux devraient être changés. Mais le local était bien plus grand que celui de Max - il l'avait fait agrandir à son achat pour pouvoir installer absolument tout l'équipement nécessaire à un bon entraînement. De ce fait, beaucoup d'abonnés et de sportifs pouvaient continuer à venir cogner. Il n'avait pas eu à fermer pour raisons évidentes. Contrairement à Max. " C'est ça. Ils sont passés, tous beaux, tous bien apprêtés, et ils m'ont gracieusement enculé, " dit-il d'un ton nonchalant. Si les dégâts lui coûteraient chers, il n'imaginait pas ce que ça coûterait à Max. " Je n'ai clairement pas à me plaindre quand je vois le résultat ici, c'est clair. C'est principalement les locaux qui vont être à refaire, " explique-t-il rapidement. Il était évident que l'alcool se brisait bien plus facilement que du matériel de boxe. " Tu sais que tu peux compter sur moi, " lui dit-il lorsque Max le rejoint pour partager une bière. Il parle bien évidemment de son aide physique, pour l'aider à retaper et reconstruire, mais également de son aide financière - mais cela ils n'avaient jamais eu besoin de se le dire. C'était une évidence. S'il senti le malaise de son meilleur pote en évoquant Louisa, il n'en montra rien. Leur couple ne regardait qu'eux, et Zakk serait à l'écoute si Max ressentait le besoin de lui en parler concrètement, comme il l'avait toujours fait. Il ne serait pas celui qui demanderait ou exigerait des réponses. Il ne l'avait jamais été. C'était d'ailleurs un conflit perpétuel avec Scar', qui le lui reprochait assez souvent quand il s'agissait de leur père.

" Et toi ? Je sais pas comment s’appelle la poule du moment qui partage ton lit ! T’as encore changé ou tu t’calmes un peu sur la variété ? " Zakk répond d'un sourire mi-énigmatique, mi-taquin. Pourrait-il seulement un jour se poser réellement ? Il avait fini par en douter. Quelques unes étaient sorties du lot et lui avaient fait penser que ce serait du domaine du possible. Mais il finissait toujours par se lasser et par charmer d'autres femmes. Peut-être n'était-il pas fait pour la vie à deux. Tout simplement. " J'crois qu'elle s'appelle Tessa - mais je n'en mettrais pas ma main à couper, " répond-il alors les sourcils froncés, incertain. " Mais y a la meilleure amie de Scar' qui est revenue en ville. Enfin, amie d'enfance plutôt. Jane Ramirez, je ne sais pas si tu l'as connue, on ne se connaissait pas encore à l'époque. Canon, " ajoute-t-il avec un sourire appréciateur tout en terminant sa bière. " Mais flic, " termine-t-il en déambulant dans le bar détruit. La pic lancée par son meilleur pote le force à se crisper légèrement. Zakk n'est pas du genre à s'emporter, ni à s'énerver facilement. Il en faudra beaucoup plus pour qu'ils s'engueulent réellement. Il n'a pas spécialement envie d'aborder ce sujet houleux qui risquait de les mettre en désaccord, mais il savait que c'était inévitable et qu'ils l'avaient déjà trop évité. Il soupira légèrement puis, les mains sur les hanches en faisait l'inventaire du lieu mentalement, il se retourna vers son meilleur pote. Le frère qu'il n'avait jamais eu et qu'il avait trouvé en Max. " C'est un coup bas, bro'. Tu sais qu'on est d'accord sur le sujet, toi et moi. Je ne suis pas plus à l'aise que toi dans les choix qui ont été faits - j'ai voté contre, tout comme toi. " Sauf qu'il obéissait. Il avait beau se dire qu'il ne valait pas mieux qu'un mouton, il ne pouvait pas renier son club, il ne pouvait pas leur tourner le dos juste parce qu'il n'était pas d'accord. Il en était incapable. Mais il pouvait tenter de raisonner Brett - et il le faisait chaque jour. " J'crois que, quoiqu'on fasse, le club n'en sortira pas indemne. " Ils avaient choisi la voie de la criminalité et risqueraient la prison pour cela. Voire même la mort. Et s'ils n'étaient pas d'accord et trahissaient leurs frères, ils risquaient tout autant. Quelle était la solution ? " Et toi ? Que ferais-tu, toi ? "  



              Anybody can lose one fight, anybody can lose once,
you'll come back from this you'll be champion of the world.     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lastroadtohell.1fr1.net/t319-zakk-dixon-travis-fimmel-cro
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: des hommes, des bières et de la charpente   

Revenir en haut Aller en bas
 
des hommes, des bières et de la charpente
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !
» Proverbe du Jour: Les hommes ont 4 poches, les femmes n'ont 1 poche
» Pourquoi les hommes sont-ils heureux ?
» Bande d'Hommes Bêtes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
lastroadtohell. :: EDGEWOOD :: east district :: born to lose-
Sauter vers: