AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
MAJ terminée *-* Merci encore à tous pour votre fidélité <3

Partagez | 
 

 let's get rodeo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
sinaola girl

✝ âge : 27.
✝ emploi : Officiellement, cuisinière au Rital - Officieusement, prostituée pour les Sinaola.
✝ statut : Célibataire.

✝ rp : disponible

✝ crédit & avatar : Alicia Vikander, shadows.

MessageSujet: let's get rodeo   Mer 31 Aoû - 8:43


LET'S GET RODEO

louisa & ana


Il y avait à présent très peu de gens avec qui elle se sentait à l'aise. Très peu de gens avec qui être elle-même. Très peu de gens à ne pas la regarder comme une étrangère. En arrivant à Edgewood, elle avait été la petite nouvelle que l’on devait apprendre à connaître. Elle avait été accueillie les bras ouverts même si elle avait dû faire ses preuves, et c’était la raison pour laquelle elle avait choisi de rester ici. Tout lui avait plu et convenu, de ses habitants à leur façon de vivre. Puis, elle avait croisé le diable en personne et avait été contrainte de faire des choix difficiles. Et gênée, elle avait décidé de se faire plus discrète. De s'éloigner. Elle avait conclu pour ses nouveaux amis et proches qu'elle ne méritait plus leur affection, leur temps et leur soutien. Certains lui en voulaient beaucoup trop, d’autres la jugeaient durement. Enfin, il y avait ceux et celles qui essayaient de comprendre et de l’aider. De lui changer les idées. Louisa faisait partie de ces personnes. Louisa était la depuis ce fameux jour où Ana était entrée dans son cabinet avec son compagnon fidèle actuel – Django – merveilleux petit chaton qui grossissait bien plus vite qu’elle ne l’aurait cru la première fois qu’elle l’avait récupéré. Depuis ce jour, elles avaient sympathisé et s’étaient revues plusieurs fois avant que le trafic de prostitution ne soit découvert officiellement. Louisa avait compris bien avant cela qu’Ana traînait derrière elle un lourd secret, lié aux Sinaolas. Ce n’était donc sans surprise qu’elle avait appris que la jeune femme faisait partie de ces femmes que l’on nommait communément Sinaola Girls. Elles s’étaient simplement croisées au lendemain de cette nouvelle fracassante, écrite de la main de Taylor Richardson – son amie – et, alors qu’Ana baissait la tête, gênée et honteuse, Louisa lui avait adressé son sourire habituel et ne lui avait pas tourné le dos. Elles essayaient depuis de se voir autant qu’elles le pouvaient, mais Ana faisait tout son possible pour éviter que cela arrive trop souvent.

Elle ne détestait pas Louisa. Au contraire, elle l’adorait. Ana pouvait être ce qu’elle était, naïve, stupide, soumise et introvertie, elle n’en restait pas moins une personne sensible, forte et déterminée. Et elle était déterminée à ne mettre personne d’autre en danger qu’elle-même. Elle avait fait ces choix pour l’amour de son frère et le désir de le protéger quoiqu’il lui en coûte. Des risques, elle ne prenait chaque jour quand elle entrait dans une chambre avec un de ces pervers que Benicio lui réservait. Mais faire prendre des risques à ceux qu’elle aimait ? Jamais. Aussi tentait-elle son maximum pour ne voir Louisa qu’en de rares occasions – et principalement en des lieux non fréquentés par les Sinaola. Elle avait suffisamment côtoyé ces criminels, et particulièrement l’ancien Président du club – Esteban – et l’actuel Président – Diego – pour savoir qu’elle devait être étroitement surveillée. Combien de faux rapports avait-elle rendus depuis qu’elle était sous l’emprise de ces hommes ? Beaucoup trop pour son propre bien. Mais encore une fois, jamais elle ne mettrait les gens qu’elle aimait en danger.

« On ne devrait pas se voir ici, comme ça, tu sais. Je n’ai pas envie qu’il te soupçonne de quoique ce soit avec moi. Je n’ai pas envie qu’ils commencent à s’intéresser à toi, juste parce que je te parle, » dit-elle sans regarder la jeune femme, qui se tient pourtant tout près d’elle dans les gradins. Il y a du monde. Beaucoup de monde. Sans doute toute la ville, réunie par solidarité et pour trouver du réconfort aux derniers évènements tragiques. Il n’y avait pas de match de football, la saison ne débutant que dans quelques semaines, mais ils avaient tous décidé de profiter du ranch et du rodéo pour se changer les idées et pour oublier un peu tous leurs soucis. Quoi de mieux que cet endroit et ce sport divertissant, faisant la fierté d’Edgewood ? La ville était en ruine. La ville était à reconstruire. Mais la ville était soudée et plus forte que jamais. « Est-ce que… est-ce que ton cabinet a beaucoup souffert de la tornade ? » demande-t-elle timidement, lançant quelques regards furtifs autour d’elle, vainement discrète. « Il y a eu tellement de dégâts, je n'imagine même pas ce que ça peut représenter. Le Rital s'en sort plutôt pas mal, mis à part les vitres brisées et la toiture à refaire, sans parler des tables... la cuisine n'a pas été touchée miraculeusement », raconte-t-elle en essayant d'être normale et nonchalante. Après tout, elle pouvait fort bien papoter avec les gens qui l'entouraient. Elle croisait habituellement Louisa plus souvent au club de boxe ou lorsqu'elle emmenait Django pour une visite de contrôle - ce qui était plutôt rare car il était en grande forme. Mais les choses changeaient.

Oui, les choses changeaient.


Darkness becomes me
Because horror on Earth is real and it is every day. It is like a flower or like the sun; it cannot be contained – silver lungs & Alice Sebold, The Lovely Bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lastroadtohell.1fr1.net/t130-ana-moldavan-alicia-vikander
 
let's get rodeo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» départ assis...
» Conseil slack 30m.
» leach
» Je vous déteste... [Caleb et Rodeo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
lastroadtohell. :: EDGEWOOD :: around :: laker's ranch-
Sauter vers: