AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
MAJ terminée *-* Merci encore à tous pour votre fidélité <3

Partagez | 
 

 La maison est derrière, le mond est devant, Et il y a bien des chemins à parcourir [Louisa&gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
police officer

✝ âge : 38 ans
✝ emploi : Flic fraîchement arrivé à Edgewood
✝ statut : Jeune divorcé

✝ rp : non disponible

✝ crédit & avatar : Paul Walker

MessageSujet: La maison est derrière, le mond est devant, Et il y a bien des chemins à parcourir [Louisa&gabriel]   Mer 31 Aoû - 15:01

La tornade avait provoqué de gros dégâts dans Edgewood. Elle était apparue sans crier gare et autant dire que c’était devenu un gros bordel. Il y avait que des dégâts matériels heureusement. Pas de mort. Quelques blessés légers mais rien de grave. Les tornades devaient être monnaie courante par ici. Il avait fallu voir le sang-froid des habitants à ce moment-là. Il en était encore admiratif mais l’heure n’était pas à celle des félicitations. Il fallait tout réparer  et dans la petite ville, tout le monde mettait la main à la patte. Rien n’était mieux qu’un peu de générosité et ce fut l’une des rares fois où Gabriel se plut de vivre ici. C’étaient des moments emplis de sourires, d’entraides et c’était tout ce qui comptait. Se relever. Se remettre d’une catastrophe naturelle. Forcément, les flics étaient aussi de la partie. Ils représentaient la ville et les effectifs étaient mis à disposition pour aider. En compagnie des pompiers, ils avaient donc pallié au plus urgent et désormais, il était de remettre en état. C’est ce à quoi il s’occupait ce matin. Il y avait la devanture d’un magasin ayant subi de sérieux dégâts. Les vitres et la porte avaient volé en éclats sous la force du vent. A l’intérieur, tout s’était transformé en chaos. C’était un véritable chantier. Gabriel et ses collègues s’affairaient à aider à tout remettre en ordre. La propriétaire du lieu semblait dépassée par les évènements et de ce fait, leur aide était bienvenue. Ils se relayaient pour sortir les débris. Il y en avait énormément. Quant à notre blond, il était en train de s’occuper de la devanture et de remettre en état les baies vitrées.  La force de la tornade avait été telle que l’encadrement de bois avait été arraché. Il fallait donc tout recloué, et faire en sorte qu’en cas de nouvelle catastrophe, le bordel puisse bien tenir. « Vous y arrivez ? » Avait demandé la propriétaire, une dame d’un certain âge assez connu dans la ville. Elle semblait encore hébétée, choquée par ce qu’il venait de se produire. Il enleva le clou se trouvant dans sa bouche pour pouvoir lui répondre. « Oui, j’y arrive. Je pense qu’avec tout ce que je suis en train de clouer, ça ne devrait plus bouger. » Lui dit-il avec un sourire confiant. Il se voulait rassurant, se disant que l’expérience avait dû se révéler traumatisante pour elle. « Si vous avez besoin d’aide ou de quoi que ce soit, vous me le dites. » Elle avait légèrement pivoté pour regarder à l’intérieur continuant à parler : « Vos collègues se débrouillent aussi bien que vous… Encore merci. » Et elle lui avait souri, sourire auquel il avait répondu tout en remettant le clou dans sa bouche pour continuer à clouer. « Avez-vous soif ? J’ai fait de la citronnade pour tout le monde ! » Il faut dire qu’il faisait très chaud et qu’un peu de fraîcheur ne pouvait faire que du bien. « A’ec ‘lai’sir ! » Avait-il dit la bouche pleine tandis qu’elle avait disparu à l’intérieur de la boutique. Ses collègues étaient vraiment au fond de la boutique et Gabriel se trouvait seul, dehors. Il clouait l’encadrement qui accueillerait la nouvelle fenêtre. Mais seul, ce n’était pas évident. Et forcément, une troisième main lui manqua bien vite. Il regarda à l’intérieur, plongé dans une demi pénombre que le contrejour entretenait. Il était pas sorti de l’auberge s’il continuait ainsi. Alors, il regarda un peu autour de lui, si dans la rue se trouverait une âme charitable pour venir l’aider. C’est qu’il s’agissait d’un travail assez simple étant de soutenir la planche de bois pendant qu’il clouait le reste accompagné de clous et de son marteau. L’aide lui permettait de ne pas avoir un résultat de travers. Aussi, il n’hésita pas à accoster la première personne venant dans son sillage. Il remarqua juste qu’il s’agissait d’une femme. « S’il vous plait, pouvez-vous m’aider. ? » Demanda-t-il à la brune, aprèsn avoir retiré, encore une fois, le clou de sa bouche. « Cette dame a été victime de la tornade et je dois remettre en état sa devanture. J’ai juste besoin que vous m’immobilisiez la planche pendant que je la cloue au mur. » Il lui fit un sourire en l’observant. Puis, il fronça les sourcils face au visage. Il semblait bien l’avoir vu quelque part mais avec tous ces évènements, il n’arrivait pas à se faire une idée précise si c’était pendant ou en dehors du travail. « Désolée pour la question, mais… On se connait non ? » Demanda-t-il, espérant qu’elle accepterait de l’aider. Son aide se révèlerait bien précieuse.


Chasing cars
We'll do it all everything on our own. We don't need anything or anyone. If I lay here, if I just lay here, would you lie with me and just forget the world  ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La maison est derrière, le mond est devant, Et il y a bien des chemins à parcourir [Louisa&gabriel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Matt – La maison est derrière, le monde est devant,
» La maison est derrière, le monde est devant [Fe]
» Regarde toujours devant toi, jamais derrière, sauf si tu sais que quelques choses t'y attend [ Prio : Bois de Frêne ♥ ]
» Derrière le brouillard...
» René Civil devant le tribunal criminel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
lastroadtohell. :: EDGEWOOD :: north district-
Sauter vers: